24 HEURES - Le samedi 10 décembre 2016

Russell Martin va s'ennuyer de David Price

15/12/2015 22h28 

Russell Martin.
Photo Martin Alarie / Agence QMI

BOUCHERVILLE - Russell Martin s'attendait à le voir partir, mais il aurait définitivement apprécié de pouvoir continuer de jouer avec le lanceur David Price chez les Blue Jays de Toronto.

«Je suis comme tout le monde, j'aurais aimé ça, qu'il se retrouve avec nous autres encore, mais je ne suis pas surpris du fait qu'une équipe lui ait offert un contrat exceptionnel», a commenté Martin, mardi.

En effet, les Red Sox de Boston ont déboursé 217 millions $ pour obtenir les services de Price pour sept ans. Étant donné l'envergure du contrat, les Jays n'ont même pas osé faire une offre à l'artilleur.

«C'est un gagnant et un des meilleurs coéquipiers que j'ai eus, a poursuivi le Québécois. C'est un gars super simple, un grand enfant. Il y a zéro malice dans ce gars-là.»

«Quand c'est le temps de performer, il est super sérieux et très dédié, a-t-il ajouté. C'est un leader naturel et un gars comme lui coûte extrêmement cher.»

Martin devra maintenant affronter les tirs de Price d'autant plus souvent, puisqu'il demeure dans la section Est de la Ligue américaine.

«J'aime mes chances. La plupart du temps, quand j'affronte un lanceur dont j'ai été le receveur, j'ai des bonnes statistiques, a avancé Martin.

«Je sais comment il aime travailler et quand tu as un lanceur de cette qualité-là, c'est sûr que ça devient important de pouvoir deviner ce qu'il va faire. Il faut avoir un plan.»

Un nouveau coéquipier

À défaut de pouvoir continuer de compléter un duo avec Price, Martin assure être heureux d'accueillir J.A. Happ avec les Jays. Celui-ci a signé une entente de trois ans et de 36 millions $ pour la formation torontoise à la fin du mois de novembre.

«C'est une belle acquisition qui n'a pas trop fait de bruit. Mais c'est un lanceur qui a eu de bons moments avec un club (Pittsburgh) qui s'est qualifié pour les éliminatoires aussi, a décrit Martin. Je ne le connais pas extrêmement, mais je l'ai déjà affronté et c'est un excellent lanceur.»

 
 

Incontournables