24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

L'attaque des Carabins mitraille les Gryphons

24/08/2014 20h55 

Gabriel Cousineau et les Carabins ont obtenu un gain facile.
Photo Joel Lemay / Agence QMI

Le quart Gabriel Cousineau a amassé 229 verges en un peu plus d’une demie, dimanche, aidant les Carabins de l’Université de Montréal à démolir les Gryphons de Guelph par la marque de 38-10 lors d’un duel préparatoire.

La troupe de l’entraîneur-chef Danny Maciocia a montré à ses rivaux de l’Ontario que sa préparation en prévision de la prochaine campagne se déroule rondement. En effet, après un départ cahoteux où Cousineau a commis un échappé menant au seul touché des visiteurs pendant l’engagement initial, l’offensive des Bleus s’est mise en marche avec deux majeurs au quart suivant.

Même si le pilote des vainqueurs a tenu promesse en utilisant ses quatre pivots, c’est surtout Cousineau que le public du CEPSUM a vu à l’œuvre. Au deuxième quart, sa passe de touché envoyée à Nicolas Dubeau a permis aux siens de prendre les devants 9-7 et de ne plus regarder en arrière.

«Je suis très satisfait, même si j’aurais aimé connaître un meilleur départ. Par contre, on ne connaissait pas du tout Guelph et il a fallu un peu de temps pour trouver notre rythme, a-t-il indiqué en entrevue téléphonique. C’est vraiment plaisant de voir l’attaque pouvoir marquer des points et là, on va revenir à l’entraînement cette semaine pour corriger nos erreurs.»

Justement, quels sont les aspects à corriger, selon le numéro 4?

«On a écopé de pénalités inattendues, comme certaines pour avoir retenu ou avoir été en situation de hors-jeu. Ce sont des choses qu’il ne faudra pas répéter lors du premier match de la saison. Mais disons qu’on a déjà très hâte d’affronter (le Rouge et Or de) Laval», a-t-il dit en évoquant la rencontre du 6 septembre au PEPS.

Bien appuyé par Manuel Crisi-Lauzon, qui a franchi la ligne des buts à deux occasions, et Sean Thomas-Erlington, qui a obtenu un touché et 70 verges au sol, Cousineau a complété 14 de ses 22 passes.

Maciocia comblé

Pour sa part, Maciocia a exprimé toute sa satisfaction au terme de l’affrontement.

«Je suis très heureux, car on a pu évaluer tous nos joueurs. Les quatre ont bien performé, même Samuel (Caron), qui n’a joué que 3-4 minutes: il a trouvé le moyen de réussir un touché de 101 verges!, a-t-il mentionné à propos du jeu complété par Mathieu Guindon tard dans le match.

«Maintenant, il faut seulement être plus constant dans les trois facettes du jeu, incluant les unités spéciales. Les punitions m’ont ennuyé un peu, mais c’était la première partie et c’est normal d’avoir eu quelques problèmes là. (…) Je peux vous dire cependant que nos gars sont très motivés!»

De leur côté, les quarts Pierre-Luc Varhegyi et Hugo Henderson ont eu droit à un peu d’action en seconde demie. Le premier a réussi six de ses neuf passes pour un total de 60 verges. Le second a vu quatre de ses six ballons saisis pour une récolte de 68 verges.

Par ailleurs, le joueur de ligne offensive Marc Glaude a quitté la rencontre tôt dans la partie en raison d’une blessure apparente au genou.

 
 

Incontournables