24 HEURES - Le dimanche 21 décembre 2014

LCF

Les Argonauts jouent les trouble-fête

18/11/2012 16h28 

Les Argonauts disputeront la Coupe Grey devant leurs partisans.
Photo : Reuters

Malgré une foule de 50 112 spectateurs au Stade olympique, les Argonauts de Toronto ont démontré dimanche qu'un match de football se joue sur le terrain.

Grâce à de brillantes performances de son receveur Chad Owens et de son porteur de ballon Chad Kackert, la formation torontoise a remporté un gain de 27-20 contre les Alouettes de Montréal pour accéder à la finale de la coupe Grey la semaine prochaine sur leur terrain du Rogers Centre.

Owens et Kackert ont étourdi la défensive des Alouettes avec leur rapidité durant tout l'après-midi. Owens, qui a changé le rythme du match avec un jeu de 70 verges au troisième quart, a totalisé 207 verges de gains aériens, un record d'équipe.

Kackert n'a pas été en reste avec 13 portées pour 139 verges et un majeur.

Quant à Ricky Ray, il a été égal à lui-même, avec 28 passes complétées en 37 tentatives pour 399 verges et un touché.

Les Alouettes, qui sont tombées à plat en deuxième demie après un bon départ, ont commis trois revirements.

Les Argonauts en ont profité pour inscrire deux touchés au troisième quart et prendre les commandes du match. Pendant ce temps, l'offensive des Moineaux a choisi un mauvais moment pour disputer sa pire demie de la saison. Brian Bratton a notamment été incapable de maîtriser une passe dans la zone des buts en fin de match et cela a anéanti les espoirs des siens.

«Il s'est passé beaucoup de choses et tout commence par les revirements, a indiqué l'entraîneur-chef, Marc Trestman, après la rencontre. Nous en avons commis trois en deuxième demie.»

«C'est la différence dans le match, a pour sa part déclaré le demi défensif Dwight Anderson. Avec deux interceptions et deux échappés, les revirements, c'est l'aspect le plus important.

«Cette semaine, tout le monde disait que l'équipe qui concédait le moins de gros jeux l'emporterait. Aujourd'hui [dimanche], nous n'en avons pas réussi assez et nous en avons trop donnés aux Argonauts.»

Anderson a admis que la défensive n'a pas fait un bon travail à l'endroit d'Owens.

«On n'a pas été assez physique avec lui pour le sortir de son plan de match comme ils [les Argos] l'ont fait avec S.J. Green et Jamel Richardson. Cela a rendu la tâche très difficile pour Anthony Calvillo.»

Brouillette : blessure sérieuse

Les premiers instants du quatrième quart ont été marqués par un incident inquiétant impliquant le secondeur québécois Marc-Olivier Brouillette. Lors d'un botté de dégagement, il s'est retrouvé sous une mêlée de joueurs et son cou aurait encaissé le plus gros de l'impact.

Durant son transport vers l'hôpital, il aurait été en mesure de bouger ses membres inférieurs et extérieurs.

«Il a été à l'hôpital par mesure préventive, a précisé Trestman. Marc-Olivier devrait être correct.»

Transportés par la foule

Les joueurs de Trestman ont pris une avance de 17-10 lors de la première demie grâce à leur attaque au sol et à leur défensive inspirée par la foule imposante.

Les Alouettes ont démarré la partie en force en inscrivant le premier majeur de la rencontre. Chris Jennings a porté le ballon trois fois de suite, dont la troisième a été bonne pour 18 verges et un touché.

Pendant ce temps, les Argonauts ont été incapables d'inscrire un majeur contre la défensive des Alouettes qui a disputé une demie frôlant la perfection. Elle a notamment arrêté l'attaque des visiteurs à deux reprises à la porte des buts. Les visiteurs ont été limités à un placement lors de ces deux occasions.

Les Alouettes ont obtenu un touché important dans les deux dernières minutes de la demie. Après une passe de 49 verges de Calvillo à S.J. Green et une punition aux Argonauts, le quart substitut Adrian McPherson a parcouru la verge qui le séparait de la zone des buts pour porter la marque à 17-7.

Les visiteurs ont réduit l'écart avec le deuxième placement de Swayze Waters dans les dernières secondes.


 
 

Incontournables