24 HEURES - Le lundi 1er septembre 2014

Arts martiaux mixtes

La victoire de GSP round par round

18/11/2012 00h54 

Le combat de samedi a été particulièrement violent, à en juger par le sang qui tachait l'octogone.
Photo Agence QMI - Joël Lemay

Le Québécois Georges St-Pierre est revenu dans l'octogone, samedi au Centre Bell, après une absence de 19 mois en raison d'une blessure au genou ayant nécessité une intervention chirurgicale.

Pour son retour, celui qui était champion des poids mi-moyens de l'UFC avant son absence a affronté Carlos Condit, qui détenait le titre sur une base intérimaire.

Malgré cette longue période d'inactivité, St-Pierre a été établi favori à trois contre un pour l'emporter lors de la finale de l'UFC 154 présentée devant plus de 20 000 personnes. Voici les faits saillants de ce duel prévu pour cinq assauts.

Arrivée dans l'octogone

Les deux hommes sont examinés par les officiels avant leur apparition dans l'octogone. Carlos Condit est hué quand il arrive au centre de l'arène. GSP est acclamé par la foule en délire lorsqu'il se présente après son rival de la soirée. Le public scande «GSP, GSP»!!

Round 1

St-Pierre prend possession du centre de l'octogone dès le début, mais les coups ratent la cible. Un bon jab de GSP précède une belle projection au sol et Condit tente de se défendre tant bien que mal. Ce dernier tente de coincer le Québécois avec ses jambes.

Cependant, le dos au sol, il encaisse quelques bons coups. Il est littéralement tombé dans le piège de prédilection de St-Pierre. La stratégie de celui-ci porte fruit, car il contraint l'Américain à demeurer étendu et à subir la médecine de son adversaire.

Le round prend fin et Condit est déjà maculé de sang, résultat d'une coupure sur le côté droit de la tête.

Round 2

La pression continue d'étouffer Condit. Un puissant coup de poing l'atteint solidement dans les premières secondes. Le champion intérimaire est de nouveau ensanglanté et tente de garder son rival debout.

Toutefois, il touche la cible quelques fois à l'aide d'un coup au corps, mais St-Pierre réplique sévèrement avec une attaque au visage. Puis, avec environ deux minutes à faire, GSP projette son opposant au tapis. Il essaie une clé de bras, mais son vis-à-vis est visiblement ennuyé par sa blessure.

En revanche, il tente une prise de soumission qui est bien contrée par le favori local. Les deux hommes se relèvent et l'assaut se termine avec une solide combinaison de GSP.

Round 3

Coup de théâtre : Condit envoie GSP sur le dos avec un puissant coup de pied. Ébranlé, St-Pierre est en difficulté et tente de se sortir du bourbier.

Par contre, il encaisse plusieurs coups de poing. Il parvient à se relever, non sans avoir subi une coupure au visage. Peu après, il réplique avec une autre projection et l'embouteillage sur Condit recommence. La trappe dure et les deux hommes se déplacent vers le coin de l'octogone. L'Américain se relève, mais pas pour longtemps.

St-Pierre lui saisit les jambes et revoilà le Québécois sur son adversaire, en train de lui donner des coups. Jusqu'ici, GSP est en contrôle de la situation, malgré un accident de parcours.

Round 4

Début un peu lent, GSP tentant de s'emparer du centre de l'arène. Celui-ci ne perd pas de temps à amener le combat au sol. Condit est encore et toujours coincé, le dos sur le tapis ensanglanté !

Une fois de plus, St-Pierre a la chance de porter des coups au corps, surtout sur le côté, et au visage. Par contre, Condit ne lui fait pas la vie facile et essaie de le piéger. Mission ratée pour l'Américain, qui ne parvient pas à toucher réellement GSP. Avec deux minutes à faire, le Québécois riposte à une tentative de renversement en décochant des coups de poing.

Il se retrouve à son tour le dos au sol, mais il retourne son opposant en l'espace de 10 secondes. Un autre assaut à l'avantage de St-Pierre.

Round 5

Un bon coup de pied atteint Condit après une vingtaine de secondes. En avance dans l'affrontement, GSP est plus conservateur et tient son rival à distance. Une tentative de projection de St-Pierre échoue et il réplique avec une bonne main gauche.

Pour l'une des rares fois, les deux hommes demeurent debout longtemps, ce qui permet au champion intérimaire d'y aller avec un crochet efficace. Après deux bons «jabs», le Québécois réussit à projeter l'ennemi au tapis et la trappe reprend de plus belle.

Même si le gain par K.-O. ne semble plus dans la mire, il est très impressionnant et il essaie diverses prises de soumission. Condit subit une autre rafale de coups et la victoire par décision unanime est dans la poche !

Décision des juges

Georges St-Pierre (23-2) obtient son septième gain consécutif grâce à une victoire par décision unanime. Il reprend sur une base permanente sa ceinture mondiale des poids mi-moyens de l'UFC.

 
 

Incontournables