24 HEURES - Le mardi 2 septembre 2014

Lock-out

Une brève rencontre

11/11/2012 10h36 - Mise à jour 11/11/2012 21h50

Bill Daly et Gary Bettman pourront-ils régler le conflit de travail prochainement?
Photo Archives

NEW YORK - La Ligue nationale de hockey (LNH) et l'Association des joueurs (AJLNH) ont poursuivi les négociations, dimanche, mais contrairement aux séances précédentes, celle-ci a été plutôt courte, Bill Daly affirmant au terme de la rencontre «qu'il n'y avait aucune progression».

Les deux parties sont demeurées à la table durant environ deux heures seulement.

Après une semaine de discussions intenses à New York, l'adjoint au commissaire Gary Bettman a affirmé au terme de la rencontre de dimanche qu'il n'y avait «aucun plan futur» concernant des discussions entre les deux clans.

Le lock-out atteindra la marque des deux mois, jeudi.

«Nous avons parlé des contrats des joueurs pendant 60 minutes. Je ne sais pas à quel moment nous allons nous rencontrer de nouveau», a déclaré pour sa part le directeur de l'AJLNH, Donald Fehr, au sortir de la réunion.

Après de longues heures de négociations vendredi, un petit groupe de représentants a cassé la croûte samedi lors d'une rencontre informelle. Les deux parties ne s'étaient toutefois pas rencontrées officiellement pour reprendre les discussions.

Au cours des négociations de vendredi, la LNH avait offert de verser une compensation de 211 millions $ aux joueurs. Cette proposition n'avait cependant pas trouvé preneur.

«Avec l'offre de la LNH sur le montant intégral, les joueurs ne pourront pas recevoir chaque dollar de leur entente», avait indiqué Fehr.

Au cours de la semaine, Daly avait donné espoir aux amateurs, affirmant qu'il y avait eu du progrès concernant 14 des 17 clauses contractuelles problématiques. Il semble toutefois qu'un accord ne soit pas survenu.

Les principaux acteurs des deux clans devraient prendre part à la cérémonie d'intronisation au Temple de la renommée du hockey, qui aura lieu lundi.

Avant de reprendre contact mardi dernier, les joueurs et les propriétaires ne s'étaient pas vus depuis le 18 octobre.


 
 

Incontournables