24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Football universitaire

Une première victoire signée Nadeau-Piuze

01/09/2011 23h12 

Danny Maciocia a mérité la victoire à son premier match à la barre des Carabins.
©Pierre-Paul Poulin/Agence QMI
MONTRÉAL – Après un lent départ, les Carabins de l’Université de Montréal ont trouvé leurs repères pour se diriger vers un gain de 24-13 contre les Redmen de l’Université McGill, jeudi, devant une salle comble de 5160 spectateurs au CEPSUM.

Il s’agissait de la première victoire de l’entraîneur-chef Danny Maciocia à la barre des Bleus.

«Ce ne fut pas facile, car les Redmen ont bien fait, a-t-il expliqué. Nous avons joué deux quarts à l’attaque et défensivement, nous avons donné des premiers jeux avec des passes. Je crois que nous aurons un bel avenir avec les jeunes joueurs de l’équipe.»

Au cours des derniers jours, Maciocia a déclaré qu’il utiliserait ses deux quarts-arrière au cours de la saison. C’est ce qui s’est produit lors du premier match. Voyant que Yan Cyr connaissait des difficultés à faire progresser l’offensive de son équipe, le pilote a pris une décision qui a changé le cours du match en envoyant Alexandre Nadeau-Piuze sur le terrain dans les premiers instants du deuxième quart.

«Quand j’ai dit à Alexandre qu’il n’était pas le partant, il était vraiment fâché après moi et mes assistants. Je lui ai dit qu’il aurait sa chance et qu’il devait bien se préparer. Je lui ai fait signe et il a fait le travail.»

Le vétéran de quatrième année s’est mis en marche de façon instantanée en lançant trois passes de touchés en quelques minutes. Il en a profité pour rejoindre la recrue Félix Prévost dans la zone des buts à deux reprises (22 et 33 verges).

L’autre majeur a été réussi par Rotrand Sené sur une passe voilée de 14 verges.

Nadeau-Piuze était prêt

Nadeau-Piuze a complété la rencontre en complétant 23 de ses 32 passes pour des gains de 283 verges et trois passes de touché. Il avoué qu’il voulait démontrer à son entraîneur qu’il s’était trompé dans sa décision.

«Je pense que l’orgueil a parlé, a raconté Nadeau-Piuze. J’étais prêt, mais je ne m’attendais pas à sauter sur le terrain aussi tôt dans le match. «Ça s’est bien déroulé au deuxième quart, mais ça me dérange de ne pas avoir été en mesure de mettre des points au tableau durant la deuxième demie. C’est inacceptable. Je crois que nous avons commis quelques erreurs d’exécution.»

Pour sa part, Prévost a capté cinq passes pour 96 verges en plus d’inscrire deux touchés.

«Je suis un peu surpris de ma performance, mais je sais aussi que nous avons beaucoup de travail à faire.

Contrairement à ce que l’on peut croire, Nadeau-Piuze et Prévost se connaissent depuis plusieurs années.

«Je suis arrivé à la dernière année d’Alex au Collège André-Grasset et nous sommes lancés le ballon souvent ensemble. De plus, nous avons joué au flag football au sein de la même équipe. Il sait où lancer et je sais où me placer sur le terrain.»

Le secondeur Byron Archambault a effectué une entrée remarquée à son premier match universitaire. Ses deux sacs du quart combinés à l’entrée en scène du quart Alexandre Nadeau-Piuze ont donné le ton aux Carabins.

«Je suis heureux, mais je veux faire encore mieux lors de mon prochain match », a commenté Archambault.

Du côté des Redmen, ils ont inscrit des points grâce au touché du quart Dallon Kuprowski et des placements de 29 et 48 verges d’Austin Andersen.

 
 

Incontournables