24 HEURES - Le samedi 20 septembre 2014

Soccer | Impact

Frustré, Saputo blâme les joueurs

28/06/2011 19h17 

Le président de l'Impact, Joey Saputo, a rencontré les médias, mardi après-midi.
© Agence QMI/Marie-Claude Forest
Après avoir accepté la démission de l’entraîneur-chef Marc Dos Santos, le président de l’Impact de Montréal, Joey Saputo, prévient que c’est maintenant aux joueurs de hausser leur niveau de jeu s’ils veulent demeurer avec le club.

«Si on me demande présentement combien de joueurs de l’équipe feront le saut dans la Major League Soccer, l’an prochain, je vous dirais aucun», a ainsi lancé Saputo, lors d’un point de presse tenu mardi après-midi.

Admettant sa frustration, le président affirme ne pas connaître la saison de transition souhaitée en vue du passage dans la MLS.

«En début de saison, on a voulu embaucher un maximum de bons joueurs susceptibles de nous suivre en MLS, dit Saputo. Honnêtement, je pensais que ce nombre tournerait entre cinq et sept. À titre d’exemple, je croyais que Philippe Billy était un joueur de MLS, mais présentement, il ne le prouve pas.»

«Je donne l’exemple de Philippe, mais c’est le cas de plusieurs autres, de poursuivre le président. En bout de ligne, s’il faut changer tous les joueurs, on va tous les changer.»

Si le discours de Saputo peut paraître étonnant, il faut savoir que les différentes formations ayant passé dans la MLS au cours des dernières années, que ce soit Vancouver ou Seattle, ont engagé un ensemble de nouveaux joueurs, à quelques exceptions près, avant de passer au niveau supérieur. L’Impact souhaitait toutefois faire les choses différemment.

Dos Santos figurait dans les plans

Saputo avait aussi un plan différent concernant l’entraîneur-chef Marc Dos Santos.

«Marc faisait partie des quatre à cinq candidats en lice pour diriger l’Impact dans la MLS, précise-t-il. Mais plus la saison avançait, avec les résultats qu’on connaît, plus il glissait et perdait des points face aux autres candidats.»

Pour le moment, le directeur sportif Nick De Santis remplace Dos Santos derrière le banc, sur une base intérimaire, mais il n’est assurément pas celui qui dirigera l’Impact, la saison prochaine.

Dans le cas de Dos Santos, Saputo a indiqué qu’il n’a pas été question de le garder au sein de l’équipe, dans une autre fonction que celle d’entraîneur-chef.

 
 

Incontournables