24 HEURES - Le lundi 20 mai 2019

Un record de participation au 24H Roller Montréal

08/08/2010 20h57 

Photo: Luc Cinq-Mars
Malgré le temps maussade, près de 1000 sportifs amateurs ou aguerris ont franchi le cap de la course à relais 24 H Roller Montréal sur le circuit Gilles Villeneuve, organisée dans le but d'amasser des fonds pour la Société canadienne de la sclérose en plaques.

Les applaudissements se faisaient de plus en nombreux alors qu'à peine quelques minutes séparaient l'équipe gagnante du podium.

Sous les cris d'encouragements des familles et amis, l'équipe APEX Il Peloton, dont faisait partie le médaillé olympique Olivier Jean, a franchi la première le fil d'arrivée du circuit de 4,7 km avec plus de 173 tours de piste.

«Il n'y a pas de vrais gagnants», explique Mathieu Turcotte, l'ambassadeur du 24hr Roller Montréal.

«Tout le monde est gagnant dans la mesure où il participe à sa façon à la cause», souligne cet ex-athlète olympique et fondateur d'APEX, une entreprise spécialisée dans les patins de vitesse.

Pour une deuxième année consécutive, les organisateurs ont choisi de contribuer à leur façon à la cause de la sclérose en plaque.

«C'est une cause qui nous tient à coeur, car elle cette maladie atteint la motricité», souligne Simon Clément, président de l'événement qui gagne en popularité, année après année.

Une année record

Quelque 19 patineurs solo, 105 équipes pleines d'enthousiasmes se sont lancés dans l'aventure en patins à roues alignées, alors qu'on en comptait un peu plus d'une vingtaine lors de la première édition en 2004, ce qui réjouit l'instigateur de l'événement, Simon Clément.

«Cette année, ce qui est vraiment épatant, c'est que nous avons connu une participation record, avec près de 1000 participants, alors qu'on avait connu un sommet l'an dernier avec quelque 850 participants!», lance-t-il fièrement.

À cela viennent s'ajouter les 31 520 $ amassés à cet effet.

«Plus de 60% des gens reviennent chaque année et donnent du temps et de argent pour contribuer à la cause. C'est vraiment une super ambiance qui règne ici!», observe Simon Clément.

Difficile le 24 Hr Roller? «Certainement! lance Mathieu Turcotte, pourtant assez habitué à ce genre de marathon de vitesse. «Je ne me suis pas assez entraîné, je me suis donc fié sur mes coéquipiers pour rattraper le coup«, lance-t-il en riant.

L'équipe élite APEX pouvait, en effet, compter sur la présence du champion olympique en patinage de vitesse Olivier Jean, visiblement très en forme.

«Je m'entraîne six heures par jour, sept jours par semaine. Je suis fait pour ça et en plus, c'est pour une bonne cause», affirme le médaillé olympique.

Affichant la deuxième position, l'équipe Unipneu s'est dite néanmoins très heureuse de son classement, bien qu'elle compte déclasser les grands champions l'an prochain.

« Ce sera de l'histoire ancienne », taquine Olivier Heuzé, champion de patinage de vitesse pour les 50 ans et plus.

«Nous allons les battre, j'y compte bien», avance celui qui est venu de France, spécialement pour l'occasion. L'événement s'est clôturé par un ultime tour avec tous les participants qui ont tous réitéré la volonté de se retrouver à pareille date l'an prochain.

 
 

Incontournables