24 HEURES - Le mercredi 26 novembre 2014

Tu bois quoi toi?

06/11/2012  

Philippe Lapeyrie

Premièrement, il faut comprendre que je déguste d'abord et avant tout bon nombre de bouteilles que je suggère dans mes chroniques.

Car il faut comprendre que jamais je ne proposerai un produit aux gens que je ne boirais pas moi-même. Le genre de bouteilles entre 8 et 30 $ que je salue dans mes différentes capsules représente environ 80 % des vins que je bois dans une année. Pour le reste, ce sont des cuvées plus haut de gamme que j'ouvre lors d'une occasion spéciale ou de temps à temps pour une petite «déguste» avec les copains du vin.

Alors, de façon sporadique pour me faire plaisir, nous tirons sur le bouchon de certains crus plus notoire signés de plus petit producteur, de terroir exceptionnel et/ou d'un millésime anthologique. En voici quelques-uns qui me font saliver…

Comme de nombreux collègues, le Champagne me fait craquer! Une bonne bulle champenoise en apéro, pendant le repas ou en fin de soirée… Mhhh, j'aime! Le Riesling allemand, ontarien ou alsacien, le Chenin de la Loire et le Chardonnay jurassien figurent en tête de liste de mes vins blancs favoris. En saison estivale, j'aime bien me servir une rasade d'un gracieux rosé provençal ou rhodanien. En matière de vins rouges, je raffole des Barolo piémontais qui ont quelques années dans «l'corps», de Pinot bourguignons signés de bons producteurs, de sensuels Syrah de la partie nord du Rhône, de parfumés et intenses vins de la Rioja en Espagne, de certains Cabernets pas trop musclés de Californie, de vieux Bandol de Provence ainsi que de digestes et combien efficaces crus du Beaujolais.

Sans oublier mon amour pour certains vins mutés ibériques! Je pointe donc aussi du doigt les Xérès sec ou les Madère de qualité. En terminant, si j'avais juste une bouteille à apporter sur une île déserte… Il s'agirait définitivement d'un quasi immortel et grandement déroutant vin jaune du Jura! Par contre je dois vous avertir ce type de vin ne plait pas à de nombreuses papilles… Alors, voici, je me suis mis l'organe nasal à nu pour vous aujourd'hui!

 
 

Incontournables