24 HEURES - Le mardi 21 octobre 2014

À la découverte d'Istanbul

06/11/2012  

Madeleine Arcand

Pour décrire Istanbul en quelques mots, je dirais : un New York «shooté» aux hormones orientales. Une mégapole où les traditions musulmanes sont en mou- vances, où la jeunesse a le désir insatiable d'épanouissement, où le hijab côtoie le short en jeans coupé très court. Les odeurs d'épices du marché, les coloris des foulards et des loukoums et la musique arabisée se fondent dans un désir de connexion aux habitudes nord-américaines. On se trouve vé- ritablement entre l'Orient et l'Occident. Ce tourbillon de stimuli est enivrant.

J'aime Istanbul.

Les classiques

À Istanbul il faut se perdre dans le Grand Bazar et ses 2500 kiosques, où vous retrouverez tout ce qui peut se vendre sur cette planète. Rendez-vous ensuite à la Sultanahmet Camii, mieux connue sous le nom de Mosquée Bleue, ainsi nommée en raison des indescriptibles belles mosaïques dans les teintes de bleues qui ornent ses murs intérieurs.

Une pure merveille

Ce qui rend la ville d'Istanbul si fabuleuse, c'est qu'elle est divisée en deux parties par le détroit du Bosphore. Ce dernier départage les continents européen et asiatique. Payez-vous le luxe d'une croisière de quelques heures. Il faut également vivre l'expérience inimitable d'un authentique hammam.Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses, mais sachez que les hommes et les femmes y sont séparés. Je vous conseille le Süleymaniye, ouvert depuis 1550, par où les Kate Moss et autres Brad Pitt de ce monde sont déjà passés.

Il vous faudra également assister à un spectacle de der- viches tourneurs, ces danseurs pivotant sur eux-mêmes pendant des heures jusqu'à atteindre une transe dans le but de recueillir la grâce d'Allah. Fascinant.

À ne pas manquer

Après ces classiques, je vous conseille de marcher dans le quartier Beyoglu, le plus moderne de la ville, en prenant soin de flâner à la place Taksim, où l'on retrouve les rues commerçantes et les petits restaurants de poissons frais. Suivez également un cours aux Arts turcs (calligraphie, papier marbré, céramique ou danse du ventre), cette expérience sera sans doute la plus marquante de votre voyage. N'oubliez pas de manger au Sultanahmet Koftecisi, un restaurant qui n'offre qu'un seul repas et un seul dessert!

 
 

Incontournables