24 HEURES - Le samedi 24 juin 2017

Une designer et sa muse

07/12/2011 09h32 

Isabelle Conan-Cormier
La griffe québécoise Kollontaï offre aux femmes des vêtements originaux, esthétiques, confortables, éthiques et de qualité. De plus, ils sont conçus et entièrement fabriqués à Montréal.

Rencontre avec Gabrielle Tousignant, designer et fondatrice de Kollontaï

Que signifie Kollontaï ?

Gabrielle Tousignant : C’est un nom de famille, Alexandra Kollontaï. C’est une féministe russe des années 1920, je l’ai choisi pour la sonorité et aussi pour sa signification; c’était une femme forte qui a changé son époque.

Parlez-nous un peu de votre compagnie, avez-vous un style particulier ? Quel style la caractérise?

GT : Kollontaï existe depuis 1998. Ça a évolué tranquillement, mais sûrement avec l’ajout de personnes, avec leur bagage de savoir et d’expertises. C’est un style de vêtements avec un jeu de découpes important qui épousent les formes du corps. Ensuite, on joue avec des matières, que ce soit avec la couleur, la transparence, la texture. Ça a évolué tranquillement.

Comment décrivez-vous la personne qui porte vos créations ?

GT : C’est une femme active, les vêtements vous suivent tout au long de la journée, des occasions. C’est une femme qui s’assume. Depuis toujours, il y a la connotation lingerie qui est assez prononcée dans mes collections, mais le tout est fait avec classe, on ne va jamais dans le vulgaire, c’est sensuel, sexy mais pas trop. Nous misons sur le confort avant tout.

Pourquoi avoir choisi Isabelle Blais pour représenter votre collection?

GT : À la base, c’est elle qui m’a choisie parce que c’était une cliente. Isabelle, je la trouve intéressante, intelligente, je la trouve vivante. Elle représente bien le type de clientes qui portent mes créations. Elle est devenue tranquillement et tout naturellement la muse.

Rencontre avec Isabelle Blais, comédienne, chanteuse et muse Pourquoi avoir accepté d’être la muse de Kollontaï?

Isabelle Blais : Je ne suis pas sûre que je suis la muse, je me considère plutôt comme la chanceuse qui porte des vêtements originaux, confortables.

Qu’est-ce que la mode représente pour vous? Est-ce une forme d’expression?

IB : J’ai un drôle de rapport avec la mode : j’aime les vêtements, j’aime bien m’habiller mais je ne suis pas les tendances. Pour moi, c’est un aspect du métier, je n’ai pas le choix de m’habiller convenablement pour me représenter. Je suis bien contente d’avoir Kollontaï, ça me simplifie tellement la vie, je porte des vêtements que j’aime.

Qu’est-ce qui vous plaît dans les collections? Est-ce la matière, la coupe, la confection, la couleur, etc.

IB : Toutes ces réponses! Je préfère les tuniques. Ça fait mi-robe, mi-chandail, je trouve ça super mignon, confortable et féminin. Pour moi, c’est la plus grande force de Gabrielle, c’est ce qui m’a vraiment interpellée. J’apprécie également l’évolution de ses créations de collection en collection. Il y a une recherche de tissus et de textures élaborés. Elle a également développé les imprimés. Pour moi, c’est aussi un des aspects intéressants de la griffe.

Quel est l’item incontournable que toute fashionista devrait posséder?

IB : À mon avis, une tunique. Il y a de tout : des modèles plus sport, d’autres plus chics. Depuis peu, j’apprécie aussi tous ces modèles de robes avec les imprimés qui ne passent pas inaperçus.

Vos conseils : Le temps des Fêtes approche, qu’est-ce que nos lectrices devraient porter pour Noël?

IB : Un vêtement de chez Kollontaï (rires)! Sincèrement, elles doivent consulter le site Internet et se faire plaisir!

Je vous invite également à découvrir ou redécouvrir cette designer de chez nous : www.kollontai.net

 
 

Incontournables