24 HEURES - Le samedi 22 novembre 2014

Qu'est-ce qu'on rénove?

12/02/2013 12h34 

Carl Renaud

Les salons de l'habitation se déroulent les uns à la suite des autres ces jours-ci, à Montréal. Ces foires commerciales accueillent des milliers de visiteurs, à l'affût de nouveautés en matière de construction et de rénovation.

Plusieurs souhaitent s'inspirer des tendances de l'heure, à l'approche de travaux qui seront entrepris au printemps ou plus tard. Mieux vaut être bien renseigné compte tenu du coût élevé des rénovations!

Malgré leurs bonnes intentions, des entrepreneurs en herbe vont commettre une erreur importante, investir dans le mauvais projet. Le retour sur investissement de certains travaux n'est pas suffisant pour justifier leur réalisation.

À quoi bon dépenser 1000$ pour changer les portes intérieures, avant de vendre sa maison, si l'investissement n'a aucun impact sur la valeur de la propriété. Rajeunir les portes serait préférable.

Les travaux à réaliser

Pour vous éviter des maux de tête, nous dressons cette semaine la liste des meilleurs travaux à réaliser. Les pièces à prioriser demeurent la cuisine et la salle de bain. La cuisine est l'endroit où les habitants de la maison et leurs invités aiment se regrouper alors que la salle de bain est appréciée pour son confort.

Investir dans la modernisation de ces pièces est donc une bonne idée. En plus, de 75% à 100%* de l'argent investi sera récupéré à la revente, selon une étude de l'Institut canadien des évaluateurs (ICE).

Mais attention aux extravagances. Il faut éviter de réaliser un projet qui s'éloigne des normes de son quartier. Une luxueuse cuisine de 50 000$ n'a pas sa place dans un secteur modeste. Mieux vaut privilégier un style et des matériaux abordables.

Les travaux rentables

Rafraîchir la peinture intérieure ou extérieure est aussi une bonne idée. La somme récupérée oscille de 50 à 100% pour ce genre de travaux. L'ajout d'un plancher de bois ou d'un foyer (attention aux designs qui se démoderont) paie également. Leur taux de rentabilité varie de 50 à 75%.

Les agrandissements, annexe, deuxième étage ou garage, sont en vogue. Leur rentabilité peut atteindre de 40 à 80%. Ces projets permettent en plus d'éliminer les dépenses liées à l'achat d'une nouvelle propriété.

Finir son sous-sol peut aussi rapporter, le rendement varie de 50 à 75%. Mais il faut se méfier des cinémas maison et de l'insonorisation. Leur rentabilité n'est que de 25 à 50 % car les acheteurs n'aiment pas payer le superflu.

Les essentiels

Certains travaux doivent être entrepris pour maintenir le prix d'une résidence même s'ils n'ajoutent pas de valeur. C'est le cas pour l'installation d'un drain français et l'ajout d'isolants.

Par contre, remplacer des fenêtres et des portes extérieures ou refaire le toit s'avèrent rentables. Leur retour sur investissement varie de 50 à 75 % pour les portes et fenêtres (l'efficacité énergétique rapporte) et atteint jusqu'à 80% pour la toiture. Pour le remplacement d'un système de chauffage, le retour fluctue de 50 à 80 %.

Les moins payants

Les projets d'aménagement extérieur sont parmi les moins rentables. Leur taux de récupération varie de 10 à 50 %, en raison du risque de détérioration.

Pour un aménagement paysager, le taux oscille de 25 à 50 %. Il est de 20 à 50 % pour un stationnement en asphalte ou en pavé, de 25 à 50 % pour une clôture et de 10 à 40 % pour une piscine. Pensez-y avant de la creuser dans le mauvais quartier!

Ne vous laissez pas emporter dans un projet grandiose. Pas besoin d'investir une somme de 50 000 $ dans son aménagement paysager pour être bien dans sa cour. La simplicité a bien meilleur goût!

*Il s'agit de moyennes canadi

ennes qui peuvent varier selon la localisation.

 
 

Incontournables