24 HEURES - Le samedi 25 octobre 2014

Capitalisez vos points récompenses

05/02/2013 10h44 

Carl Renaud

La popularité des programmes de fidélisation, comme Air Miles ou Aéroplan, est incontestable. Jour après jour, des millions de consommateurs accumulent des points sur leur carte de crédit ou sur le programme de récompense d'un marchand ou d'une coalition de détaillants.

Environ 92% des Canadiens participent à au moins un de ces programmes, selon une étude réalisée en 2011 par la firme de marketing Maritz Canada. Le document indique également que les consommateurs du pays adhèrent à 6,4 programmes, en moyenne.

Ce haut niveau de popularité ne signifie pas pour autant que les participants dépensent les points qu'ils accumulent. Certains les amassent passivement, sans idée en tête. D'autres ne les utilisent jamais.

Bien utilisée

Aux États-Unis, le plus grand marché de consommation au monde, on estime que la bonification échangée, c'est-à-dire le nombre de points réclamés, est de seulement 66%. Les promoteurs des programmes conservent donc 34% des points émis. Pas mal comme marge de profit!

Chez nous, la bonification échangée est supérieure pour les grands programmes de fidélisation, aux environs de 80%. Mais elle serait grandement inférieure pour les plus petits programmes.

Les points accumulés dans des programmes de récompenses sont de l'argent sonnant. On ne doit pas hésiter à les utiliser, surtout qu'il faut être très patient pour les amasser. Les règles varient d'un programme à l'autre, mais, la plupart du temps, un point représente de 0,5% à 1% du montant des achats. Ça signifie qu'un achat de 100$ procure l'équivalent de 0,50 $ ou de 1$ en points.

Pourquoi attendre?

Il n'est pas nécessaire d'attendre une décennie pour se faire plaisir, en s'offrant un billet d'avion ou en achetant les articles, souvent trop onéreux, proposés par les programmes. On peut monétiser les points en les échangeant contre des certificats cadeaux.

Plusieurs programmes, notamment Air Miles, Aéroplan, BONIDOLLARS de Desjardins et Points récompenses Banque Laurentienne, permettent à leurs adhérents de procéder à une telle stratégie. Vous pourriez amener la famille au cinéma, payer une commande d'épicerie ou diminuer la note de vos matériaux lors d'une prochaine visite à la quincaillerie.

Parfois, il est possible de troquer les points accumulés dans plusieurs programmes contre des certificats cadeaux du même détaillant. Monétiser ses points, permet d'une certaine manière de hausser ses revenus.

Truc de la semaine

Faites attention aux cartes de crédit permettant d'accumuler des points. Certaines exigent un frais d'adhésion annuel, qui peut varier, selon le type de carte et l'institution financière.

S'il s'établit à 30$ et que le programme vous remet 1% de vos achats en points, vous devrez faire des achats de 3000$ avant de commencer à rentrer dans votre argent.

Que faire avec vos sous noirs

La Monnaie royale canadienne (MRC) a cessé hier de distribuer des sous noirs. La décision avait été annoncée en mars 2012. Les commerçants peuvent maintenant arrondir le solde des transactions payées comptant au cinq cents le plus près.

Ce changement laisse orphelin des millions de sous noirs aux quatre coins du pays. Depuis l'introduction de la pièce en 1908, la MRC en a frappé plus de 34 milliards. Plusieurs ont été retirées mais il en reste des millions dans les tiroirs des Canadiens.

Voici quelques suggestions si vous ne savez pas quoi faire avec les vôtres.

-Les donner à une œuvre de charité

-Les retourner à la MRC, par le biais d'une institution financière, qui les fera fondre pour récupérer les métaux.

-Les collectionner car elles pourraient prendre de la valeur

 
 

Incontournables