24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Spectacle Impro BD

Quand le dessin s'invite à une soirée d'improvisation

23/01/2015 16h00 

Le spectacle La BD s’improvise est présenté ce samedi 24 janvier à 20h au Pub Brouhaha

PHOTO Courtoisie
Ce samedi, des dessinateurs et des comédiens-improvisateurs s'associeront pour un spectacle haut en couleur d'impro-BD.

«Les dessinateurs sont assis à une table à dessin avec une caméra au-dessus d'eux qui projette leurs œuvres à l'écran», explique un des participants, Roberto Sierra.

Ainsi, l'improvisation théâtrale et le dessin s'amalgameront sous plusieurs formes.

« Le comédien peut commencer et les dessinateurs prendre la relève (et vice-versa) ou les dessinateurs peuvent créer les décors, les accessoires», illustre le dessinateur et initiateur du projet montréalais, Julien Paré-Sorel.

Genèse

Né de l'initiative du Festival de bandes-dessinées de Québec en 2012, la Ligue québécoise d'impro BD (LiQIBD) connaît depuis ce temps un vif succès dans la vieille capitale.

«Ça fait deux ans qu'il y a des manifestations à Montréal, mais samedi, ce sera la première fois que l'événement sera géré entièrement par des Montréalais», précise Julien.

Celui-ci est l'auteur de la bande-dessinée Léthéonie et préside le Front Froid, un organisme sans but lucratif visant à faire la promotion de la bande-dessinée de genre.

Nouvelle formule

La formule montréalaise présentée samedi se distingue avec l'ajout de nouveaux concepts et différentes façons de faire. À ce sujet, une seule équipe montera sur scène. Cette dernière est composée par trois dessinateurs professionnels, Jeik Dion, Cab et Julien Paré-Sorel ainsi que quatre comédiens-improvisateurs issus de la ligue Les Cravates : Roberto Sierra, Sophie Caron, Jean-Alexandre Giguère et Richardson Zéphir. Le tout sera animé par Patrice Lépine.

«On veut faire un concept spectacle original et développer le volet coopératif », fait valoir le dessinateur.

Participation du public

L'événement présenté cette fin de semaine compte également se démarquer par son interaction avec le public. Bien que celui-ci n'aura pas à voter pour déterminer l'équipe gagnante, il pourra ajouter son grain de sel de différentes manières.

«On peut demander aux spectateurs de faire trois traits abstraits et les dessinateurs devront créer à partir de ça sur un thème donné. Ils peuvent aussi avoir à choisir le type de personnages qu'ils veulent voir sur scène ou le thème de l'improvisation », dit Julien.

Pour le moment, une seule date d'Impro BD figure au calendrier, mais ce ne devrait pas être la dernière. Pour la suite des choses, Julien Paré-Sorel voit grand.

«Mon rêve c'est que chaque ville au Québec est sa ligue d'impro BD et qu'on puisse aller jouer contre des équipes en France »

La BD s'improvise, ce samedi 24 janvier à 20h au Pub Brouhaha

 
 

Incontournables