24 HEURES - Le mercredi 30 juillet 2014

Super Bowl

Une Québécoise sur scène avec Beyoncé

07/02/2013 10h30 

Kim Gingras
Photo Courtoisie

NEW YORK – Pendant que Beyoncé enflammait la scène du Superdome de La Nouvelle-Orléans dimanche soir, une Québécoise se trouvait à ses côtés. Kim Gingras figurait parmi les 30 danseuses du spectacle de la mi-temps du Super Bowl, regardé par 104 millions d'Américains. Elle vient de réaliser le rêve de sa vie.

«Je suis encore sur un nuage, a-t-elle dit au bout du fil depuis Los Angeles. C'est le plus beau moment de ma carrière.»

Kim, 27 ans, est la seule Québécoise qui a été choisie pour le prestigieux spectacle de 12 minutes, dont on parle encore sans relâche aux États-Unis.

Comme tout le monde, elle a appris que Beyoncé ferait la mi-temps du Super Bowl en voyant la photo promotionnelle de Pepsi. «J'ai lancé mon souhait dans l'univers. J'y ai vraiment cru fort.» Elle n'a pas fait d'audition pour le spectacle. C'est grâce à son agence de Los Angeles qu'elle a obtenu le contrat.

Elle a su qu'elle était retenue le 22 décembre dernier. «J'ai crié comme une folle quand j'ai appris la nouvelle, mais tant que je n'ai pas eu mon billet d'avion dans les mains, je n'y croyais pas encore.»

Ange gardien

Elle pense que le chorégraphe de Beyoncé, Jaquel Knight (celui qui a créé la célèbre chorégraphie de Single Ladies), a eu un bon mot pour elle. «On a travaillé ensemble plusieurs fois et il m'a toujours dit qu'il m'aiderait.»

Elle a dû garder le secret jusqu'à dimanche soir dernier. L'entourage de Beyoncé a fait signer un contrat d'une vingtaine de pages aux danseuses, stipulant entre autres qu'elles devaient garder le silence. «Même à ma famille, je n'avais pas le droit d'en parler. Tout le monde voulait savoir quelles chansons elle allait faire.»

Le 19 janvier dernier, elle s'est envolée pour La Nouvelle-Orléans pour deux semaines intenses de répétitions. «C'est vraiment fou comme production, c'est énorme», a-t-elle dit. Mis à part les 30 danseuses principales, 70 autres se sont ajoutées à la chanson Single Ladies.

«On a pu répéter sur la scène plusieurs fois avant, ça prépare mentalement. Pendant le spectacle, on sent vraiment l'énergie de la foule. On avait toutes des oreillettes pour entendre parfaitement la musique et la voix de Beyoncé. J'avais l'impression d'être avec elle.»

Beyoncé est tout ce que Kim imaginait. «Elle est vraiment gentille, elle travaille fort, elle se donne à 100% tout le temps, c'est l'ultime perfectionniste. Elle aime faire ses réchauffements avec nous, sentir notre énergie.»

Son moment préféré demeure le premier jour des répétitions, quand elle a répété la chorégraphie de Crazy in Love, la chanson d'ouverture. «J'ai appris cette chorégraphie il y a 10 ans, je l'ai enseignée, je l'ai dansée dans les clubs et me voilà en train d'apprendre l'originale aux côtés de Beyoncé. Je capotais.»

Un rêve qui se réalise

C'est un beau revers du destin que vient de vivre Kim Gingras. Elle a toujours dit que son plus grand rêve était de danser pour Beyoncé.

En 2007, elle a pris l'autobus de Montréal jusqu'à New York pour participer à une audition pour la tournée The Beyoncé Experience. Elle a attendu des heures en file dans le froid. Elle n'a pas eu le contrat, mais elle n'a jamais cessé d'espérer. «Six ans plus tard, je me suis retrouvée au Super Bowl avec elle.»

Kim, qui est spécialisée en hip-hop et jazz funk, a terminé dans le top 10 de So You Think You Can Dance Canada en 2009.

Elle est déménagée à Los Angeles il y a deux ans avec son copain, Vincent Noiseux, qui est aussi danseur. «Los Angeles, c'est la capitale de la danse, tous les artistes qu'on aime sont ici», a-t-elle dit.

Ils n'ont pas arrêté depuis. Kim a participé aux émissions The Voice, America's Got Talent, American Idol, The X Factor. Elle a travaillé avec la chanteuse Nicole Scherzinger, Christina Aguilera, The Wanted et Nicki Minaj.

Elle espère maintenant qu'elle sera choisie pour la tournée mondiale de Beyoncé, The Mrs. Carter Show, qui sera lancée le 15 avril à Belgrade. «C'est la seule chose maintenant qui pourrait accoter le Super Bowl!»