24 HEURES - Le jeudi 18 septembre 2014

Le Hobbit : un voyage inattendu

Martin Freeman se transforme en Hobbit

16/12/2012 17h53 

Martin Freeman
Photo Andrew H. Walker / Getty Images / AFP

NEW YORK – Lorsque l’acteur britannique Martin Freeman joue le rôle de Bilbo Baggins, la transformation est tellement convaincante qu’il ne reste plus que son nez pour le trahir.

«La transformation s’est faite graduellement, en quelque sorte», a dit Martin Freeman, qui joue le petit personnage principal aux pieds velus du film Le Hobbit : un voyage inattendu de Peter Jackson.

«Le physique de Bilbo évolue au cours du film, a expliqué l’acteur. L’idée de départ était de lui donner des nez vraiment différents, un petit nez retroussé par exemple, puis un énorme nez à la Cyrano de Bergerac. Finalement, on a décidé que mon nez était assez bizarre à lui tout seul pour faire l’affaire.»

Il n’y a pas que le nez du Hobbit qui a obsédé le réalisateur Peter Jackson pendant le tournage du film. Il était obnubilé par l’idée de voir Martin Freeman incarner le rôle de Bilbo tout au long de la trilogie du Hobbit, ce qui a fait traîner le projet en longueur. Après deux ans de négociation, Peter Jackson a reçu le feu vert, mais Martin Freeman était occupé à tourner la série Sherlock, dans laquelle il interprète Watson.

«Nous étions à six semaines du début du tournage et nous n’avions personne d’autre pour le rôle. Je me tourmentais en regardant Sherlock à 4 h du matin sur mon iPad», a raconté le réalisateur.

Rapidement, Peter Jackson a négocié un accord afin de mettre le tournage des films sur la glace, après en avoir tourné la moitié. Le tout uniquement pour accommoder la série télé. Une décision qui a coûté des millions de dollars à la production. «Nous avons tourné pendant quatre ou cinq mois, puis nous avons dû arrêter pendant deux mois, pour enfin terminer le film.»

«Même avant de le rencontrer, nous le connaissions grâce à la série The Office et au film Le guide galactique et nous savions qu’avec son charme à l’anglaise, il serait parfait dans le rôle de Bilbo», a ajouté Peter Jackson.

Martin Freeman, qui est dans le métier depuis déjà plusieurs années, est devenu un acteur fétiche pour certains réalisateurs comme Edgar Wright (Hot Fuzz) et Peter Greenaway (Nightwatching, dans lequel il a joué Rembrandt). Mais l’acteur demeure modeste et simple, et ce, même dans sa définition de la bravoure.

Selon lui, le film Le Hobbit : un voyage inattendu raconte «une histoire classique dépeignant un personnage discret et modeste qui finit par devenir un héros contre son gré. Les actes de bravoure se déroulent toujours quand on a peur, parce que si on n’a pas peur, alors on n’est pas brave.»

Tiré du livre pour enfant de J.R.R. Tolkien qui introduit pour la première fois l’univers de la Terre du Milieu, Le Hobbit : un voyage inattendu raconte l’histoire de Bilbo Sacquet, l’oncle de Frodon (Elijah Wood) dans la trilogie Le seigneur des anneaux, qui s’embarque dans une aventure avec le magicien Gandalf (Ian McKellen) et une bande de nains afin de défier le dragon Smaug et se réapproprier une ville perdue.

«Je n’ai pas lu Tolkien alors que j’étais jeune, a révélé l’acteur. Mais je l’ai évidemment fait alors que je me préparais pour le rôle. Ce fut vraiment un plaisir de travailler avec une équipe aussi impliquée et d’apprendre à connaître les autres acteurs, qui sont ensuite devenus des amis. Je ne me sentais pas intimidé et, ça, c’était vraiment agréable.»

Marin Freeman, qui a deux enfants avec sa partenaire, l’actrice Amanda Abbington, avoue être un peu casanier, ce qui est également une caractéristique des Hobbits. «Je pense que c’est un tournant pour Bilbo, le fait de décider de partir à l’aventure avec Gandalf, qui lui dit très honnêtement qu’il ne sera plus jamais le même en rentrant chez lui, si jamais il survit à ce voyage. Cette simple pensée est une chose très effrayante pour la majorité d’entre nous et plus encore pour les Hobbits.»

«J’ai appris que je pouvais survivre en étant loin de la maison aussi longtemps», a ajouté l’acteur, qui risque, comme Bilbo, de trouver sa vie changée après avoir tenu le premier rôle de la nouvelle trilogie de Peter Jackson.

 
 

Incontournables