24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Paris

Béatrice soulève le Bataclan

09/12/2011 11h48 

La jeune Québécoise a démontré qu'elle avait de la graine de star, jeudi soir.
© Raphael Gendron-Martin

PARIS - La jeune Québécoise a démontré qu’elle avait de la graine de star, jeudi soir.

Ceux qui pensaient que le succès européen de Coeur de pirate n’allait pas durer vont devoir se raviser. Lors d’un concert à guichets fermés au Bataclan, la jeune interprète a livré une solide prestation, malgré une bronchite, et la foule parisienne l’a très chaleureusement applaudie. Le conte de fées se poursuit.

Dire que le passage de Coeur de pirate à Paris était attendu relève de l’euphémisme. Le spectacle au Bataclan (une salle pouvant accueillir 1500 personnes) était à guichets fermés depuis déjà quelques semaines et on a vu des affiches de la chanteuse un peu partout dans la Ville Lumière, de même que son nouvel album « Blonde » bien en évidence dans les magasins de disques. Il n’a pas à dire, Coeur de pirate est bien entrée dans le paysage musical français.

Elle qui reviendra au Casino de Paris le 19 mars 2012, Béatrice Martin s’amenait, jeudi, au Bataclan, après déjà sept spectacles donnés en sol européen, depuis le 26 novembre dernier. Nous avons décortiqué ce concert, qui survenait moins d’un mois après la parution de Blonde, en France.

-La première partie: Nous n’avons pu attraper que deux chansons de Mina Tindle, mais la Française, qui chante en anglais avec son accent, nous a rapidement charmés. Un nom à retenir.

-La salle: Le Bataclan est (une autre) magnifique salle parisienne, bâtie en 1865. Elle nous a fait penser un peu au défunt Spectrum de Montréal (ah nostalgie!). Ces dernières années, le Bataclan a accueilli notamment Indochine, Jay-Z, Lou Reed, Oasis, Simple Plan, Snoop Dogg et Vanessa Paradis.

-Les éclairages: Très chaleureux, ils ont souvent passé du jaune au bleu. Sur les murs, on retrouvait une rangée de petites lumières qui rappelaient, justement, celles du Spectrum.

-Les musiciens: Coeur de pirate s’est entourée d’un solide quatuor, avec Renaud Bastien (ex-Malajube), Julien Blais (ex-The Stills), Manu Éthier (guitariste de Jimmy Hunt) et Alexandre Gauthier (qui s’est fait chanter Joyeux anniversaire par la foule durant le concert).

-La foule: On a beau essayer de généraliser, c’était impossible. La foule était composée de gens de tous âges (on a vu quelques enfants, des gens dans la vingtaine, trentaine et quarantaine) et autant de filles que de garçons. Coeur de pirate rejoint un large public.

-L’aisance sur scène: Lors du lancement montréalais de Blonde, au Rialto, le 8 novembre, Béatrice nous était apparue très timide sur scène, ne sachant visiblement pas quoi faire derrière le micro. Il faut dire que lors de sa première tournée, elle passait tout le spectacle au piano. Pour ce nouveau concert, la blondinette se retrouve debout au micro, à l’occasion. Et jeudi, un mois après le lancement, la chanteuse était beaucoup plus confiante, interagissant souvent avec la foule. Les concerts des derniers jours ont porté leurs fruits.

-Le moment le plus touchant: Seule au piano, Coeur de pirate a joué la très belle Place de la République. Le Bataclan n’étant situé qu’à quelques minutes de marche de la véritable place, cela rendait le moment encore plus particulier. À donner des frissons.

-L’allusion au Canada: «On vient de loin, du Canada. Là-bas, on aime les élans, les villes souterraines comme Montréal, la poutine et curieusement, la musique country. J’ai des moments Dolly Parton», a dit Béatrice, avant de jouer Loin d’ici.

- La chanson inédite: Béatrice a offert au public La reine, «parce que sinon le concert n’aurait pas été assez long». Cette pièce a été écrite l’an dernier pour un concours avec la CBC sur la rue Queen, à Sherbrooke. Très dynamique, la pièce s’est parfaitement glissée au répertoire du spectacle.

-La meilleure nouvelle pièce: Golden Baby, avec ses bouts de synthétiseurs décalés. Une très bonne pièce qui a fait danser les gens. Adieu a aussi été livrée avec aplomb durant le concert.

- Le morceau que tous connaissaient: Comme des enfants a reçu le Victoire, l’an dernier, pour la Chanson de l’année, en France. C’est sans surprise que les spectateurs ont chanté en choeur les paroles. Cependant, la pièce accueillie la plus fortement a été Francis. Pour un infidèle a aussi suscité une chaleureuse réaction.

-La future star de France: En regardant aller la chanteuse sur scène, avec un léger accent français, cela nous a frappés. Béatrice était en plein dans son élément et il ne faudrait vraiment pas se surprendre de la voir passer beaucoup plus de temps en Europe qu’au Québec, ces prochaines années.

-L’Américain perdu: Rencontré dans la salle, un spectateur de Chicago, résidant maintenant à Paris, était bien content d’avoir découvert Coeur de pirate par hasard. «C’était super. J’ai beaucoup aimé le son inspiré des années 1950-1960.»

-Les réactions à chaud: Croisée après sa prestation, Béatrice Martin a mentionné être très heureuse du spectacle qu’elle venait de donner. «Pour les quatre derniers concerts cette semaine, nous avions encore des choses à placer. Mais ce soir, tout a fonctionné.»

-Le message Twitter: Sur son compte personnel (@beatricepirate), la chanteuse a écrit, quelques minutes après sa performance: «Wow Paris ! Désolée pour ce manque de deuxième rappel, mais bronchite oblige: je vous aime d’amour.»

 
 

Incontournables