24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Nouvelle création : les chevaux de Cavalia débarquent à Laval

01/06/2011 18h33 

Si quelques bêtes faisaient partie du premier spectacle de Cavalia, la plupart d’entre elles en sont à leur première expérience dans le monde du spectacle.
Photo : Agence QMI
Après un an de préparation sur une ferme de Sutton, dans les Cantons-de-l’Est, les 66 chevaux de la nouvelle création de Cavalia sont arrivés à Laval, mercredi.

Arabes, Espagnols, Lusitaniens, Appaloosa… C’est une étonnante mosaïque de races, de couleurs et de caractères qui a fait son entrée en scène aux abords de l’autoroute 15, sur le coup de midi, à l’ombre des quatre tours du grand chapiteau de Cavalia.

Si quelques bêtes faisaient partie du premier spectacle de Cavalia, la plupart d’entre elles en sont à leur première expérience dans le monde du spectacle.

Les chevaux pourront profiter de l’été pour s’acclimater à la vie de tournée. Une imposante écurie mobile et des espaces « en liberté » ont été conçus spécialement pour eux.

Toutefois, les prochains mois seront d’abord consacrés au peaufinage du nouveau spectacle, dont la première mondiale aura lieu cet automne, en terre lavalloise. Le nom officiel de cette seconde production n’a pas encore été dévoilé.

Chevaux-artistes

Coach acrobatique pour Cavalia, le Lavallois Philippe Chartrand est persuadé que la nouvelle oeuvre aura une touche encore plus magique que la précédente. « Les chevaux seront plus polyvalents que dans le premier spectacle, a-t-il expliqué. Ils ne feront pas juste une chose. »

M. Chartrand a ajouté : « Nos chevaux sont des artistes à part entière. Leur mémoire est phénoménale. »

Selon le directeur équestre de la nouvelle production, Benjamin Aillaud, chaque cheval a sa personnalité. Les chevaux arabes, entre autres, sont très alertes, énergiques.

« On n’est pas là pour montrer des chevaux contrôlés, soumis, a dit M. Aillaud. On est là pour proposer ce qu’est vraiment le cheval. On demande à nos artistes de s’adapter à leur réalité. Il faut bâtir là-dessus. »

Cavalia allie les arts équestres au théâtre et au multimédia. Jusqu’ici, le premier spectacle de l’équipe a été vu par plus de 2,5 millions de spectateurs, en Amérique du Nord et en Europe.

 
 

Incontournables