24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Arts et culture : le NPD veut plus mais ne sait pas combien

17/05/2011 13h07 

Pierre Nantel (avant-plan) et Charlie Angus (arrière-plan).
Photo: Agence QMI
Le Nouveau parti démocratique, qui formera bientôt l'opposition officielle au Parlement canadien, réclame plus de fonds fédéraux pour les arts et la culture, mais est incapable de chiffrer ses demandes qui ont été dévoilées en conférence de presse à Ottawa.

Quatre représentants du NPD ont expliqué aux journalistes de la presse parlementaire que leur formation politique réclamait un financement accru pour le Conseil des Arts du Canada, ainsi que la mise en œuvre d'un étalement du revenu des artistes.

Visiblement mal préparés et obligés d'improviser face à des questions précises des journalistes, les porte-parole néo-démocrates ont été impuissants à dire combien coûteraient leurs revendications.

Le NPD ne sait pas encore de quel montant doit être augmenté le budget annuel du Conseil des Arts, lequel, selon un attaché de presse du caucus, est actuellement de 180 millions $.

L'opposition officielle néo-démocrate n'est pas en mesure non plus de préciser le coût fiscal pour le gouvernement canadien d'un étalement du revenu des artistes.

Dans ce cas, le parti fédéral entend s'inspirer des pratiques en vigueur au Québec.

Le NPD dit qu'il sera capable de fournir les chiffres relatifs à ses revendications en matière d'arts et de culture à la suite de consultations à venir et de réunions futures de comités parlementaires.

La Chambre des communes reprendra ses travaux le jeudi 2 juin prochain.

«Le Canada produit du contenu culturel et artistique qui se classe parmi le meilleur au monde», a déclaré Charlie Angus, député de Timmins-Baie James et musicien à ses heures.

«Toutefois, afin de protéger et favoriser la croissance de cette industrie, a-t-il poursuivi, nous devons soutenir les artistes et les groupes culturels de façon appropriée.»

Après avoir passé 20 ans dans l'industrie de la musique, le nouveau député québécois du NPD, Pierre Nantel (Longueuil-Pierre-Boucher) a dit avoir constaté à quel point les productions artistiques canadiennes peuvent obtenir du succès à l'échelle internationale.

«Nous savons tous que les arts jouent un rôle inestimable dans la formation de notre identité nationale», a affirmé M. Nantel.

«Nous demandons au gouvernement de travailler avec nous pour que le Canada puisse être un chef de file mondial dans le domaine des arts», a-t-il ajouté.

Ils étaient accompagnés par deux autres députés néo-démocrates, Tyrone Benskin (Jeanne Le-Ber) et Andrew Cash (Davenport).

M. Benskin a notamment plaidé en faveur du rétablissement des subventions pour aider les artistes à se produire à l'extérieur du Canada.

Malgré l'improvisation manifestée par les néo-démocrates concernant la dimension financière de leurs demandes lors de cette conférence de presse, le parti dit qu'il pourra compter à la Chambre des communes sur l’équipe la plus expérimentée en ce qui a trait aux politiques en lien avec les arts.

Le NPD souhaite travailler avec les parlementaires des autres partis politiques afin de soutenir une industrie essentielle au niveau culturel et économique.

 
 

Incontournables