24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Bono fait une faveur à Angélique Kidjo

10/03/2010 08h37 

Angélique Kidjo prépare une surprise à ses fans: un duo avec Bono sur son prochain album attendu le mois prochain.

La chanteuse d’origine africaine, qui avait fait un passage remarqué il y a deux ans au Festival d’été de Québec, a lancé son album Oÿö le 19 janvier, en Europe. C’est ce même album qui sera lancé le 6 avril au Canada, aux États-Unis et au Japon. Toutefois, cette version offrira, en prime, une chanson interprétée avec Bono.

« Nous avions fait une demande à Bono en octobre dernier, mais comme sa réponse tardait en raison de son horaire de travail chargé, nous avions conclu que ça ne fonctionnerait pas et nous avons préparé la sortie de l’album européen. Surprise en décembre : Bono nous faisait savoir qu’il serait heureux de prêter sa voix pour une chanson. Nous avons donc repoussé la sortie de l’album nord-américain au 6 avril pour pouvoir inclure cette chanson », expliquait Marie-France Rémillard, porte-parole de la chanteuse au Québec.

Il faut dire qu’Angélique Kidjo et Bono se connaissent bien, après que le chanteur eut à son tour succombé au charme de celle qu’il décrit comme « la plus belle voix de l’Afrique ». Il y a deux ans, les deux s’étaient retrouvés côte à côte à Paris, en compagnie de Yannick Noah et Bob Geldof, pour réclamer des comptes aux pays du G8 sur l’aide promise à l’Afrique.

Collaborateurs prestigieux

Francophone, Angélique Kidjo, qui vit maintenant à New York, s’est liée d’amitié au fil des ans avec plusieurs stars du rock et du jazz, comme le guitariste Carlos Santana, le compositeur Quincy Jones, les chanteurs Peter Gabriel et Ziggy Marley et la chanteuse Joss Stone.

Certains d’entre eux ont participé à l’album Djinn, Djinn paru en 2007, lauréat d’un prestigieux Grammy Award en 2008. Quincy Jones lui avait alors fait parvenir un gros bouquet de roses blanches. Carlos Santana avait dit d’elle : « La voix de Kidjo me réveille, c’est mieux que toutes les drogues que j’ai prises. »

La chanteuse avait collaboré avec Peter Gabriel à la Fondation Witness, qui lutte contre les atteintes aux droits de la personne. En 2007, elle lançait sa propre fondation pour donner aux jeunes filles africaines une éducation secondaire.

La femme de 50 ans, qui a soutenu la campagne de Barack Obama, est une des interprètes de la vidéo Price of Silence produite par Amnistie Internationale à l’occasion des 60 ans de la Déclaration des droits de l’homme.

On se souvient du passage d’Angélique Kidjo à Tout le monde en parle. On a appris que si son horaire le lui permettait, elle pourrait être une des têtes d’affiche de la prochaine édition du Festival d’été de Québec.

 
 

Incontournables