24 HEURES - Le dimanche 26 mars 2017

En spectacle au Centre Bell vendredi soir

Charmant James Blunt

29/11/2008 02h14 

James Blunt a ravi ses fans vendredi soir au Centre Bell.
Photo: Sébastien St-Jean
Pour sa deuxième visite à Montréal en moins d’un an, James Blunt s’est amené au Centre Bell vendredi soir avec ses ballades, bien sûr, mais aussi avec un spectacle plus audacieux.

Après un passage un tantinet sage au Théâtre St-Denis en février dernier, le chanteur a choisi de remettre ça dans un aréna et d’offrir une scénographie au poil pour une telle salle. Comme décor, une vingtaine d’écrans étaient suspendus, se déplaçant selon les besoins. Projections de lasers et jeux de lumière étaient aussi au menu.

Et les quelque 11 400 spectateurs, dont une majorité de femmes, ont plutôt apprécié. Surtout lorsque le chanteur de charme poussait des notes à faire fondre l’âme en peine.

Bien que son répertoire compte davantage de ballades que de chansons rythmées, James Blunt, accompagné de ses quatre musiciens, était plus qu’à l’aise sur la scène du Centre Bell. La salle n’était pas trop grande pour ce troubadour des temps modernes.

Charmeur

Apparu guitare à la main sur une partie surélevée de la scène, James Blunt a entamé le spectacle avec les premières notes de Breathe. Avec son visage expressif et sa bouille sympathique retransmise en format géant sur les écrans, il a fait craquer ses fans qui poussaient des cris à ses moindres déplacements.

Après avoir lancé un «Bonsoir Montréal» en souriant, James Blunt a demandé à la foule d’excuser son mauvais français. Classique. Il a malgré tout poursuivi avec quelques mots dans la langue de Molière, cassée par son accent anglais. Craquant.

James Blunt a balancé les succès de ses deux albums Back to Bedlam et All the Lost Souls un après l’autre, tout en insérant quelques nouveautés comme Love, Love, Love et Cause I Love You, entraînant la foule à taper des mains pour cette dernière.

Bain de foule

Puis, en plein milieu de cette chanson, James Blunt a quitté la scène. Il est descendu dans la foule pour traverser le parterre afin de s’installer derrière un piano situé à l’extrémité de la salle. Devant des fans attroupés autour de lui, il a ensuite offert I’ll take everything, ainsi qu’une des chansons les plus attendues, Goodbye my Lover. Ravissement et moment magique pour les fans.

James Blunt a ensuite regagné la scène principale pour Turn me on , autre nouveauté plus rock qui contraste avec son répertoire. Avant d’entamer Same Mistake, James Blunt a offert You’re Beautiful, accompagné par les fans. Ces derniers ont d’ailleurs été complimentés. «You sang really well», a-t-il lancé.

Pour finir la soirée, James Blunt a offert en rappel One of the Brightest Stars, avec un décor d’étoiles, l’énergique So Long, Jimmy puis 1973 dans une version déjantée. Avec cette performance débordante d’énergie, on souhaite que James Blunt se laisse aller davantage sur ses disques.

 
 

Incontournables