24 HEURES - Le lundi 22 janvier 2018

Logement insalubre: un propriétaire poursuivi pour outrage au tribunal

05/02/2015 12h57 

Tejinder Singh.
Photo Michael Nguyen / Agence QMI

MONTRÉAL - Excédé de voir son propriétaire faire fi des décisions de la Régie du logement, un locataire a décidé de prendre les grands moyens en le poursuivant pour outrage au tribunal.


«J'en ai assez, c'est vraiment difficile», a laissé tomber le résident de Parc-Extension, Tejinder Singh.

Ce réfugié indien ne voit pas d'autre solution que de poursuivre le propriétaire Kujtin Canaj, afin de le forcer à payer les 3000 $ que la Régie lui avait ordonné de débourser.

M. Singh avait en effet dénoncé l'insalubrité de son appartement, où il vivait avec sa femme et ses deux enfants. Coquerelles, vermines, moisissures : l'état de son appartement était assez grave pour que la Ville ordonne une évacuation d'urgence en 2013.

La Régie avait ordonné au propriétaire de réintégrer le locataire une fois les réparations terminées, mais M. Canaj a plutôt reloué le logement à une autre personne.

Les coquerelles sont toujours présentes dans l'immeuble, a déploré André Trépanier du Comité d'action de Parc-Extension, un groupe qui aide M. Singh dans ses démarches.

«On veut que l'infestation arrête», a-t-il déclaré jeudi au palais de justice de Montréal, en demandant à la Ville d'agir le plus rapidement possible.

Une première audience devant la Cour supérieure devait se tenir jeudi au palais de justice de Montréal.

Advenant un verdict de culpabilité, ce propriétaire risque au pire une peine de prison, ou à tout le moins une amende salée.

 
 

Incontournables