24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Justice

Kigali se réjouit de l'expulsion par le Canada de Léon Mugesera

24/01/2012 08h28 

Léon Mugesera
© Agence QMI / Archives
KIGALI - Les autorités rwandaises ont salué mardi le rejet par la justice canadienne de la demande ultime de sursis de l'ancien homme politique Léon Mugesera, qui tentait de s'opposer à son expulsion.

Recherché par la justice rwandaise pour incitation présumée au génocide des Tutsi de 1994 à travers un discours prononcé en novembre 1992, Léon Mugesera a pris l'avion lundi à l'aéroport de Montréal en direction du Rwanda, la justice canadienne ayant rejeté le jour même sa requête pour sursis d'exécution de la mesure de renvoi. Il est attendu à Kigali en début de soirée mardi.

«La réaction ici au Rwanda est très positive. Pour les victimes du discours de Mugesera, justice va enfin être rendue», s'est réjouie la ministre rwandaise des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, dans un entretien avec l'AFP.

«L'extradition a beaucoup tardé et c'est regrettable, mais c'est une bonne nouvelle», a poursuivi la chef de la diplomatie rwandaise. «C'est un signal important pour tous ceux qui sont recherchés par la justice rwandaise pour leur rôle dans le génocide.»

Pour la ministre, l'expulsion de Léon Mugesera est "aussi la consécration des progrès réalisés dans le domaine de la justice depuis la fin du génocide" des Tutsi de 1994. Le linguiste rwandais, qui vit au Canada depuis 1993, avait réussi à repousser son extradition depuis plusieurs années grâce à de multiples recours judiciaires.

«Il est que réjouissant que ce chapitre soit enfin clos, seize ans après toutes sortes d'abus de procédures», a commenté de son côté le procureur général rwandais Martin Ngoga. «Nous sommes prêts pour la tâche qui va commencer, un procès équitable et transparent», a-t-il ajouté.

 
 

Incontournables