24 HEURES - Le mardi 18 décembre 2018

Rémy Nolet: des chiens renifleurs pour aider la recherche

10/05/2015 13h22 

Photo Frédérique Giguère / Agence QMI

CHAMBLY - Les autorités se sont dotées de nouveaux alliés, dimanche, afin de retrouver le corps de Rémy Nolet, ce jeune héros de 19 ans qui a sombré dans les eaux de la rivière Richelieu, lundi, après avoir sauvé la vie de sa meilleure amie.

Une escouade canine de l'Association québécoise des Bénévoles en Recherche et Sauvetage (AQBRS) s'est rendue sur les berges du bassin de Chambly en matinée, à la demande du père de la victime. Ces chiens sont spécialement formés pour retrouver les corps des victimes de noyade, tout en demeurant sur une embarcation flottante.

La plupart du temps, les chiens vont sentir les odeurs à une distance proportionnelle à la profondeur de l'étendue d'eau. «Par exemple, si la rivière a cinq pieds de profondeur, le chien va renifler à cinq pieds de distance», a expliqué à l'Agence QMI Guy Lapointe, le président de l'Association.

Le travail des chiens sur la surface de l'eau est toutefois beaucoup plus complexe que celui en forêt. Lors d'une intervention nautique, l'animal est dans un espace restreint, il doit donc développer une façon de faire comprendre à son maître qu'il a une piste. «Ça dépend des chiens, le mien est très nerveux, il va japper ou encore me mordiller», a ajouté M. Lapointe, un ancien policier de la Gendarmerie royale du Canada aujourd'hui à la retraite.

Après quelques jours de recherches, c'est le moment idéal pour faire appel à l'escouade canine de l'AQBRS, soutient son président. En effet, au début, la famille reçoit généralement beaucoup d'appui et la présence d'un trop grand nombre de personnes peut créer une «sur contamination d'odeurs» pour les chiens.

Depuis sa création en 1993, l'Association est intervenue dans une douzaine de cas et les chiens sont parvenus à retrouver les corps à huit reprises.

Dimanche, vers 19 h, la trentaine de bénévoles, les policiers, les plongeurs de la Sûreté du Québec, les pompiers et les chiens n'avaient toujours aucune trace de Rémy Nolet.

Tôt lundi matin, une réunion stratégique devrait avoir lieu entre les intervenants afin de déterminer si les recherches se poursuivent.

Lundi dernier, Rémy Nolet, un jeune homme fraichement diplômé en maçonnerie, a fait preuve d'un acte de bravoure bouleversant envers la jeune Catherine Desautels, 17 ans.

Le canot dans lequel ils se trouvaient tous les deux a chaviré en raison des puissantes vagues et Rémy a laissé le seul gilet de sauvetage disponible à Catherine.

 
 

Incontournables