24 HEURES - Le mardi 26 juillet 2016

Environnement: l'Alberta, source d'espoirs au Québec

06/05/2015 11h44 

Philippe Couillard.
Photo Simon Clark / Agence QMI

QUÉBEC - L'élection d'un gouvernement dirigé par le Nouveau Parti démocratique (NPD) en Alberta ouvre la porte à un renforcement de la lutte aux changements climatiques au Canada, croit le gouvernement du Québec.

«Parce que l'Alberta et le Canada sont des producteurs de pétrole importants, ils devraient être très actifs dans la lutte aux changements climatiques», a déclaré mercredi matin le premier ministre Philippe Couillard à l'Assemblée nationale.

M. Couillard a cité l'exemple de la Norvège qui, bien qu'elle soit un important producteur de pétrole, s'est donné à son avis des politiques environnementales jugées suffisantes.

Philippe Couillard entendait communiquer mercredi avec la première ministre élue, Rachel Notley, pour la féliciter de son élection. Les questions touchant les changements climatiques seront abordées, a-t-il signifié.

Optimisme

Pour sa part, le ministre de l'Environnement, David Heurtel, se dit optimiste quant aux intentions du nouveau gouvernement albertain à l'égard de la lutte aux changements climatiques.

«Il y a lieu de voir les propos de la première ministre avec optimisme pour que la collaboration entre le Québec et l'Alberta se poursuive [...] On va laisser le temps à (Mme Notley) d'organiser son gouvernement, mais les propos entendus hier soir sont encourageants», a indiqué le ministre.

«Le Québec a hâte de poursuivre les discussions avec l'Alberta. Ce qu'on voit là, c'est une ouverture qui tarde à venir de la part du gouvernement fédéral», a dit M. Heurtel.

Position d'Ottawa

Incidemment, la collaboration du gouvernement Harper se fait toujours attendre pour préparer la proposition au Canada au sommet de sur la lutte aux changements climatiques qui se tiendra à Paris en décembre, a-t-il poursuivi.

Par ailleurs, à l'instar du gouvernement du Québec, celui de l'Alberta est confronté à des choix budgétaires difficiles en raison de la chute des prix du pétrole, a signalé le premier ministre Couillard.

 
 

Incontournables