24 HEURES - Le samedi 19 août 2017

Je vois Mtl

10 projets dont vous n'avez peut-être pas entendu parler

18/11/2014 10h33 

Photo Améli Pineda / 24 heures

La première de Je vois Montréal, qui vise à relancer la métropole, a attiré ce lundi plus de 1500 participants venus présenter leurs projets. Au total, 180 engagements concrets ont été signés.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, s’est aussi engagé à mettre sur pied un Bureau de suivi qui sera piloté par Diane de Courcy.

24 Heures vous présente 10 de ces initiatives intéressantes.

Montréal en lumière en croissance

Les artistes québécois qui conçoivent des projets multimédias pourront dès 2017 avoir plus d’opportunités pour présenter leurs créations, et même avoir une présence sur la scène internationale. C’est une promesse d’Alain Simard, entre autres choses président fondateur du festival Montréal en lumière, qui souhaite donner une plus grande vitrine aux créateurs d’œuvres lumineuses et interactives d’ici et d’ailleurs. L’homme d’affaires prévoit créer des partenariats avec des villes comme Lyon pour mieux faire circuler les créations.

Une maîtrise et un colloque sur la danse-thérapie

Le Centre National de Danse-Thérapie des Grands Ballets canadiens de Montréal est actuellement en discussion avec l’Université du Québec à Montréal, l’Université Concordia et l’Université McGill pour créer la toute première maîtrise en danse-thérapie au Canada. Le directeur du Centre, Christian Sénéchal, est sûr de voir aboutir ce projet d’ici cinq ou dix ans. Il souhaite également tenir en 2017 le premier colloque international sur cette utilisation de la danse à Montréal, avec des spécialistes de plusieurs disciplines.

Un guichet unique pour avoir un diplôme plus rapidement

Plusieurs travailleurs et personnes immigrantes avec de l’expérience de travail se voient obligés de suivre tous les cours d’un programme pour pouvoir pratiquer leur métier. Cette situation leur prend du temps, alors qu’ils ont déjà acquis plusieurs habiletés ici ou ailleurs dans le monde. Devant cette situation, l’organisme Qualification Montréal a développé un partenariat avec les 12 cégeps et cinq commissions scolaires de Montréal pour reconnaître les compétences de ces travailleurs et ainsi réduire le nombre d’heures nécessaires pour l’obtention de leur diplôme.

Permettre aux entreprises d’utiliser l’espace de trottoir entre les arbres

Pourquoi un arrondissement peut-il construire des espaces publics sur les trottoirs et pas une entreprise qui y a pignon sur rue? C’est la question que se pose la firme d’architectes, de design et de développement urbain Rayside Labossière, qui espère convaincre l’arrondissement de Ville-Marie de le permettre. La firme prévoit créer du mobilier artistique intéressant entre les arbres sur le trottoir pour ses employés, mais aussi pour les passants, et s’engage à exporter le concept sur d’autres rues.

Plus de diversité sur les conseils d’administration

On retrouve toujours les mêmes candidatures sur les conseils d’administration montréalais: c’est le constat de la Conférence régionale des élus (CRÉ), qui souhaite plus de diversité. Selon Philippe Massé, agent de développement à la CRÉ, les hommes blancs de 60 ans et plus dominent les CA. M. Massé souhaite y voir plus de femmes, d’immigrants et de jeunes. La CRÉ, qui a fondé Leadership Montréal, cherche présentement une façon efficace de renverser cette tendance.

Vol direct Montréal-Pékin

L’année 2015 sera la bonne pour tous ceux qui rêvaient d’une liaison directe entre Montréal et la Chine. Aéroport de Montréal, en collaboration avec la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain et Montréal International, se sont engagés à implanter un vol direct dès le mois de mai 2015. On vise offrir ce vol de près de 12 heures et demie jusqu’à quatre fois par semaine.

Transformer les ruelles du centre-ville

Destination centre-ville souhaite que les Montréalais se réapproprient les ruelles du centre-ville de la métropole qui sont réputées pour leur saleté. André Poulin, directeur de la société de développement commercial, souhaite transformer les ruelles en espaces citoyens, comme on l’a fait l’été dernier avec le Marché des ruelles. Pour ce faire, Destination Montréal s’engage à donner un vent de fraîcheur à au moins une ruelle d’ici l’été 2015. Dans sa mire: la ruelle située entre Drummond et De la Montagne, au sud de la rue Sainte-Catherine. Au programme, la nettoyer, la verdir et surtout la redonner aux citoyens.

Une nouvelle signature

«On habite Montréal, parce que Montréal nous habite» : voici l’idée du publicitaire Luc Mérineau, qui a imaginé un nouveau slogan pour la métropole. Si toutes les grandes villes ont un slogan et une signature qui distingue leur identité, Montréal doit aussi se doter d’une nouvelle signature. Le dernier slogan date de 1983 alors M. Mérineau s’est engagé à donner son slogan à la Ville de Montréal pour que celle-ci l’adopte dès le début de 2015.

Des dépanneurs santé

S’inspirant de la ville de Philadelphie, la Direction de la santé publique de Montréal s’est engagée à mener un projet pilote dans cinq quartiers de Montréal (Ahuntsic, Hochelaga, Saint-Henri, Lachine et Centre-Sud) pour que les dépanneurs intègrent des aliments santé à leur offre alimentaire. Sans devenir des épiceries de quartier, les dépanneurs pourraient avoir une petite section avec des aliments frais pour inciter ses clients à faire des choix plus santé.

Des œuvres d’art dans les vitrines de locaux vacants

Les locaux vacants pourraient servir de vitrines pour les œuvres d’art du Musée d’art contemporain de Montréal, notamment celles d’artistes québécois. Destination centre-ville propose de créer un partenariat avec le musée pour animer les fenêtres des locaux vides du centre-ville qui attendent la venue de nouveaux locataires. Les deux partenaires s’engagent à lancer un projet-pilote dès l’été 2015.

5 autres projets pour relancer Montréal :

- Électrifier les taxis montréalais
- Montréal InVivo, un pôle de recherche en santé
- La TOHU veut faire de Montréal la capitale mondiale des arts du cirque
- Inciter les entrepreneurs à utiliser la plateforme web Mobilisons Local pour présenter leur projet d’entreprise
- Bâtir la première coopérative d’habitation étudiante de la métropole

 
 

Incontournables