24 HEURES - Le mercredi 20 septembre 2017

Qualité de l'air

Une autre école primaire d'Hochelaga sous la loupe

23/10/2014 12h13 

L’école primaire Jean-Baptiste-De-Lasalle est située sur le boulevard Pie-IX dans le secteur Hochelaga-Maisonneuve.
PHOTO SIMON DESSUREAULT/24h
Alors que trois écoles primaires ont déjà été fermées pour des raisons de moisissures dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, l'air ambiant d'une quatrième école de ce secteur est présentement à l'étude.

La Commission scolaire de Montréal (CSDM) a dû déclencher le protocole de son programme de qualité de l'air intérieur au printemps à l'école primaire Jean-Baptiste-De-Lasalle, alors que le personnel a dû remplir des questionnaires de santé.

«Aussitôt qu'il y a un signalement en problème de santé, on ne prend aucune chance et on fait parvenir des questionnaires de santé au personnel», a expliqué Alain Perron, porte-parole de la CSDM, confirmant que cette école à dû procéder ainsi.

«Les questionnaires sont ensuite acheminés à la Direction de la Santé publique de Montréal (DSP). C'est comme ça que le protocole de qualité de l'air se met alors en place», a ajouté M. Perron.

Analyse des résultats

La Direction de la Santé publique de Montréal (DSP) confirme aussi de son côté avoir été interpelée par l'infirmière de la CSDM concernant l'école Jean-Baptiste-De-Lasalle.

«Les questionnaires ont été remplis. Le médecin spécialiste attitré au dossier de l'école Jean-Baptiste-De-Lasalle est en train de compiler les résultats au moment où on se parle», a mentionné Normand King, adjoint au responsable du secteur Environnement Urbain et Santé à la DSP.

«Il va produire un bilan avec des recommandations», a ajouté M. King

Une longue inspection

La CSDM inspecte l'école Jean-Baptiste-De-Lasalle depuis le printemps et cette inspection durera toute l'année pour régler des problèmes reliés au bâtiment et voir s'il n'y a pas des problèmes d'infiltration d'eau, selon M. Perron.

La CSDM n'était pas en mesure de dire si d'autres écoles avaient eu un processus similaire de distribution de questionnaires santé cette année. Le DSP ne possédait pas cette information non plus.

Les écoles Baril, Hochelaga et Saint-Nom-de-Jésus ont été fermées en 2011 et 2012 pour des raisons de moisissures.

 
 

Incontournables