24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Un an avant de recevoir du neuf

Personne ne veut des vieilles voitures du métro

08/11/2013 14h13 - Mise à jour 08/11/2013 14h37

Le vieux métro n'est pas comme celui de New York.
Photo Étienne Laberge / 24H
Tout indique que les 336 voitures de métro MR-63 passeront à la scie à la fin de leur vie utile puisque les futurs acquéreurs se font rares.

Les nouveaux wagons Azur de Bombardier feront leur entrée sur le réseau dans un an. D'ici là, la Société de transport de Montréal (STM) tente de se départir des vieux wagons du métro, sans trop de succès.

Il y a quelques mois, la STM a écarté l'idée de vendre les voitures à l'international. Elle a cependant mis sur pied un comité chargé de leur trouver une seconde vie.

Au musée

Seuls le Musée Ferroviaire Canadien de Saint-Constant et celui d'Ottawa souhaiteraient acquérir une vieille voiture bleue pour leur collection.

«On a aussi une demande pour une utilisation dans le cinéma et d'autres pour des particuliers. Chose certaine, elles ne seront pas réutilisables. Il n'y a aucun métro dans le monde qui peut reprendre nos voitures», a souligné le directeur de la STM, Car Desrosiers.

La Société de transport explique que les coûts pour déplacer une rame ( trois wagons ) d'une ville à l'autre sont exhorbitants et dissuadent les intéressés.

Pas dans le fleuve

La STM écarte lapossibilité de jeter les wagons dans le fleuve Saint-Laurent afin d'en faire un site de plongée sous-marine, un peu comme un projet développé dans la Grosse Pomme.

«À New York, ilsétaient en acier inoxydable et c'était bon pour le corail. Les nôtres sont en fibre de verre», a lancé le président de la STM, Michel Labrecque.

Selon la STM, il est donc probable que seulement quelques voitures aient une seconde vie et que les autres soient réduits à la poussière.

 
 

Incontournables