24 HEURES - Le lundi 20 mai 2019

Affaire Vadeboncoeur

Arrestation musclée : deux des quatre policiers congédiés

02/07/2013 22h17 

Les quatre policiers impliqués dans l’arrestation musclée d’Alexis Vadeboncoeur le 2 février 2013.
Photo d'Archives / Agence QMI
TROIS-RIVIÈRES - Deux des quatre policiers qui ont procédé à l'arrestation brutale d'Alexis Vadeboncoeur, captée sur vidéo le 2 février dernier, à Trois-Rivières, ont été congédiés.

Le conseil municipal de Trois-Rivières en a décidé ainsi lors de la séance publique du 2 juillet, après une recommandation de la Direction de la Sécurité publique.

Ces deux policiers, Marc-André St-Amant et Kaven Deslauriers, avaient le statut de «temporaire», ce qui permet à la Ville de les congédier à ce moment-ci, contrairement à leurs deux collègues ayant un statut permanent.

«Sur le plan des mesures disciplinaires, on est soumis à des dispositions différentes selon la convention collective en vigueur», a expliqué le maire Yves Lévesque.

C'est une enquête disciplinaire qui a poussé la Direction de la Sécurité publique à recommander le congédiement des deux policiers temporaires.

Or, les deux policiers ayant le statut de permanent se sont prévalus d'une disposition de leur convention collective. Celle-ci leur permet de reporter la convocation disciplinaire qui devrait suivre cette enquête après la fin des procédures dont ils font l'objet en cour criminelle. Ils demeurent donc suspendus sans solde.

Le 8 mai dernier, sept chefs d'accusation en lien avec l'arrestation d'Alexis Vadeboncoeur ont été déposés contre les quatre policiers. Lors de la comparution, ils étaient représentés par leurs avocats. Leur retour en cour est prévu pour le 27 septembre.

 
 

Incontournables