24 HEURES - Le mercredi 13 décembre 2017

Festival de robotique

La science de la compétition

14/03/2013 17h55 - Mise à jour 14/03/2013 18h01

Photo: Emmanuel Delacour
L'ambiance était électrisante au Stade Uniprix jeudi, mais ce ne sont pas les pros du tennis qui ont soulevé les foules. Près de 2000 jeunes du primaire et du secondaire étaient rassemblés pour la deuxième édition du Festival de robotique.

L'air déterminé, les élèves étaient prêts pour les trois intenses journées qui les attendaient. De jeudi à samedi, ils devront tous relever un défi qui fera appel à leur intelligence, leur débrouillardise, et leur esprit d'équipe.

« C'est une initiative qui permet de combattre le décrochage scolaire, mais aussi d'outiller la relève.

Bombardier, qui est notre partenaire, sera à la recherche de professionnels dans les prochaines années et ce concours est un très bon moyen de motiver les prochaines générations », a affirmé Gabriel Bran Lopez, cofondateur du Festival de robotique.

Dans les estrades, les partisans des 76 écoles étaient déchaînés et des meneuses de claque chauffaient la foule de plus belle. Dans un aréna de plastique et de métal, six robots ont combattu pour contrôler le ring. Les disques de plastique ont volé, les robots se sont entrechoqués et les conducteurs ont joué du manche à balai.

Plusieurs défis

Pour relever ces défis, les jeunes travaillent durant toute l'année scolaire avec des étudiants universitaires, des ingénieurs, des techniciens et des enseignants.

Les jeunes de 9 à 13 ans ont conçu des robots à partir de bloc LEGO. Leurs petites machines auront à déplacer des objets et les créateurs devront présenter des idées originales autour de la thématique « Solutions pour nos aînés ». Les élèves de 14 à 18 ans ont un défi plus corsé, soit de construire un robot capable de lancer des frisbees et de grimper sur une structure métallique pyramidale.

Le chalenge des 14-18 ans s'inscrit dans une compétition internationale de robotique appuyée par la NASA à laquelle participeront cette année plus de 52 000 jeunes provenant de 2 600 écoles. Sur la quarantaine d'équipes en lice le 16 mars à Montréal, seules les six meilleures se qualifieront pour la finale internationale, tenue à Saint-Louis au Missouri.

« En 2012 une des équipes québécoises gagné le prix de la recrue de l'année, impressionnant ainsi leurs compétiteurs américains », a souligné M. Bran Lopez.

emmanuel.delacour@quebecormedia.com

 
 

Incontournables