24 HEURES - Le lundi 20 mai 2019

Salon de l'Habitation

Vivre dans sa bulle

10/03/2013 16h37 - Mise à jour 10/03/2013 16h40

Photo: Emmanuel Delacour
Un concept qui fait fureur aux États-Unis et en Europe s'amène à Montréal. La CasaBubble permet aux amoureux du plein air de passer une nuit sous les étoiles dans le confort d'une maison.

« C'est une version luxueuse de la tente de camping, affirme Frédéric Richard, inventeur de la CasaBubble. Je voulais recréer ce rêve d'enfant de dormir à la belle étoile. »

L'idée est simple et pourtant elle est percutante de génie : pourquoi ne pas passer une soirée d'été dans une bulle de PVC transparent? Le dôme muni d'un sas et d'une turbine de 55 watts très peu bruyante offre un environnement futuriste, mais aussi étrangement confortable. L'air qui est soufflé en permanence est suffisant pour garder la bulle gonflée et le sas assure qu'elle ne se dégonflera pas dès que quelqu'un y pénètre. Les différents modèles de bulles ont un diamètre variant entre 3,30 et 4 mètres, assez grand pour y entrer un lit double, un bureau ou un canapé.

Selon M. Richard, la légèreté de la CasaBubble, entre 17 et 38 kilogrammes, et son utilisation facile en font une invention idéale pour ceux qui disposent d'une cour arrière assez grande. « On peut y fait une salle à manger d'été ou y installer une chambre d'amis pour la visite », explique-t-il. En moins de 45 minutes, la bulle peut être gonflée et fixée au sol. Il est aussi possible de se procurer un plancher démontable pour plus de stabilité.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la clientèle principale de M. Richard n'est pas composée exclusivement de banlieusards extravagants. « Depuis que nous avons lancé le produit il y a deux ans, de nombreux gîtes touristiques ont acheté des CasaBubble dans lesquelles ils logent l'ensemble de leur clientèle. Certains gîtes demandent le prix fort pour passer une soirée dans leurs bulles et les gens sont prêts à débourser. Ils préfèrent faire l'expérience plutôt que d'aller coucher au Hilton », souligne M. Richard.

Ce dernier tente le marché québécois en exposant son invention au Salon de l'Habitation jusqu'au 17 mars. Malgré les hivers rigoureux du pays, M. Richard est sûr que le produit gagnera rapidement de la popularité au Québec comme une alternative au camping commun. En effet, grâce à un chauffage d'appoint, l'intérieur d'une CasaBubble peut être confortable même lorsqu'il fait -10 degrés Celsius à l'extérieur.

emmanuel.delacour@quebecormedia.com

 
 

Incontournables