24 HEURES - Le dimanche 23 novembre 2014

Sans réflecteurs sur son vélo

Elle conteste son amende de 37 $

14/02/2013 09h53 - Mise à jour 14/02/2013 12h27

Un vélo doit être muni de tous ses réflecteurs selon la loi.
Photo Étienne Laberge / 24H
Une cycliste qui contestait un constat d'infraction d'un montant de 37 $ pour absence de réflecteur sur son vélo a gagné sa cause à la cour municipale.

La Montréalaise avoue que cette victoire a un goût mi- amer. Elle trouve aberrant que la ville déploie autant de ressources policières et juridiques pour punir ce type de délit.

«Je me sens coupable de surcharger le système de justice pour contester une amende de seulement 37 piastres, indique Magali Bebronne. Mais c'est une question de principe. Si les policiers veulent sensibiliser les cyclistes, qu'ils fassent autre chose que de donner des contraventions pour absence de réflecteurs en plein jour!»

Comme elle venait d'acheter une lumière clignotante et qu'elle portant des vêtements voyants, le juge lui a accordé sa clémence.

En plein jour

Lorsque le policier l'a interceptée en juin, dans un quartier résidentiel désert au milieu de l'après-midi, elle portait une lumière clignotante électronique sur son casque. Le policier a été intraitable.

«Il m'a dit que la loi obligeait d'avoir des réflecteurs. En plus, un père de famille qui portait un gilet avec bandes réfléchissantes s'est lui aussi fait arrêter pour les mêmes raisons, quelques secondes après moi», se scandalise Mme Bebronne.

Loi mal adaptée

Pour elle, il ne fait aucun doute que la loi est mal adaptée et que les policiers font preuve d'un manque de jugement.

«Ils font chier les cibles faciles pour faire du fric», critique-t-elle, indiquant que les cyclistes servent trop souvent à remplir les coffres de la Ville.

Sa petite histoire a tôt fait de susciter des réactions sur les réseaux sociaux.«Tiens, les policiers zélés!», pouvait-on entre autres lire sur le profil Facebook"Vélo d'hiver".

Certaines pédales

La femme fait aussi remarquer que les boutiques vendent des réflecteurs pour pédales d'un seul type. Dans certains cas, les réflecteurs pour pédales sont tout simplement inexistants sur le marché.

Pourtant, la loi oblige cette partie de la bicyclette a en être équipée.

«J'ai dû démonter des réflecteurs de pédales sur un vélo d'occasion», mentionne-t-elle.

Aujourd'hui, son vélo est en règle.

etienne.laberge@quebecormedia.com

 
 

Incontournables