24 HEURES - Le samedi 29 novembre 2014

Une campagne de Budweiser qui a mauvais goût

07/02/2013 16h05 - Mise à jour 07/02/2013 16h11

Ron Kovacs est un acteur embauché par Budweiser.
Photo: Emmanuel Delacour
Ron Kovacs, ce personnage qui se présente comme étant l'inventeur de la lumière de but de Budweiser, n'est pas ce qu'il prétend être.

24h a été victime d'une campagne publicitaire de mauvais goût, car la personne qui s'est adressée au journaliste était un acteur du nom de Denis Lamonde.

« Nous sommes désolés de la confusion qui a pu résulter de ce malentendu. Nous n'avons jamais voulu que vous pensiez que ce n'était pas un personnage », a affirmé Joëlle Paquette, conseillère pour TACT intelligence, l'agence de relations de presse à l'origine de cette campagne publicitaire.

Rappelant l'imbroglio de la campagne publicitaire d'Anik Jean, la stratégie marketing de Budweiser n'a jamais été présentée comme une mise en scène au journaliste qui a interviewé M. Lamonde. Dans l'entrevue intégrale disponible en vidéo, l'acteur ne révèle jamais qu'il joue la comédie. De plus, il se présente comme l'inventeur du gyrophare et parle à la première personne tout au long de la conversation.

Mme Paquette explique que le personnage a été créé afin de rendre le produit plus attirant auprès des consommateurs. « Après la première publicité diffusée au Super Bowl, nous avons voulu utiliser le personnage de Ron Kovacs, qui est attachant, pour faire vivre le produit », a dit Mme Paquette.

24h s'excuse de ce malentendu.

emmanuel.delacour@quebecormedia.com

 
 

Incontournables