24 HEURES - Le lundi 1er septembre 2014

Les mosaïcultures de retour au Jardin Botanique

04/02/2013 13h46 - Mise à jour 04/02/2013 13h50

Les organisateurs ont donné le coup d’envoi de l’évènement lundi, en dévoilant la maquette de l’œuvre maîtresse L’arbre aux oiseaux.
Marie-Pier Gagné/24h

Plus de 3 millions de plantes, sculptées par 200 artistes-horticulteurs, orneront les sentiers du Jardin Botanique dans le cadre du concours Mosaïcultures internationales. De retour à Montréal après 10 ans d'absence, il sera présenté du 22 juin au 29 septembre.

Les œuvres, nées de l'imagination d'artistes-horticulteurs provenant d'Europe, d'Asie, des Amériques, du Moyen-Orient ou de l'Afrique, seront présentées en deux ou en trois dimensions.

«À ce jour, la Belgique, la Chine, la Corée du Sud, l'Espagne, les États-Unis, la France, le Japon, le Mexique, la Turquie et quelques pays d'Afrique ont confirmé leur participation», a annoncé Lise Cormier, directrice générale du concours.

Un plus pour le tourisme

Selon Tourisme Montréal, l'évènement contribuera à bonifier l'offre touristique montréalaise. «C'est une bonne nouvelle que le concours soit de retour pour fleurir la métropole, a affirmé Charles Lapointe, président-directeur général de Tourisme Montréal. La beauté des œuvres et le talent des artistes auront de quoi charmer les Montréalais et attirer des visiteurs de l'extérieur.»

De son côté, le maire Michael Applebaum a exprimé l'importance de la biodiversité pour la Ville. «L'objectif de Montréal est de consolider toujours davantage le positionnement de notre ville comme métropole créative, mais aussi comme ville engagée en faveur de la biodiversité», a-t-il rappelé.

Dévoilement de la maquette

Les organisateurs ont donné le coup d'envoi de l'évènement lundi, en dévoilant la maquette de l'œuvre maîtresse L'arbre aux oiseaux.

«L'œuvre fera 17 mètres de haut, 16 mètres de large et pèsera 100 tonnes, a spécifié Mme Cormier. Dans celle-ci seront sculptées 57 espèces d'oiseaux en voie de disparition». Hors concours, cette mosaïculture a été conçue uniquement par des Montréalais, qui travaillent sur celle-ci depuis plus de cinq ans.

Présentées au parc des Écluses du Vieux-Port en 2003, les mosaïcultures avaient attiré plus de 755 000 curieux. Cette année, les organisateurs prévoient franchir le cap du million de visiteurs.

 
 

Incontournables