24 HEURES - Le mardi 16 septembre 2014

Perquisition

Georges Laraque dit qu'il n'a rien à cacher

03/02/2013 16h36 

Georges Laraque au Carnaval de Québec
Photo Karl Tremblay / Agence QMI
QUÉBEC - Georges Laraque s'est défendu de nouveau dimanche quant à la perquisition que des enquêteurs de la section des fraudes de la police de Longueuil ont menée chez lui mardi dernier. En visite au Carnaval de Québec, il a répété qu'il s'agissait d'un litige entre lui et son ancien partenaire d'affaires et qu'il n'avait rien à se reprocher ni à cacher.

«Ils sont venus chercher les documents de la compagnie que j'ai parce que je suis président et puis c'est tout, a-t-il indiqué. C'est sûr que ç'a été pas mal exagéré dans les médias comment c'est sorti, mais, c'est une enquête et, pour mener l'enquête, ils ont besoin des papiers de la compagnie. Moi, je n'ai rien à cacher, c'est aussi simple que ça.»

Les policiers s'étaient présentés mardi chez l'ex-joueur de la Ligue nationale de hockey vers 9 h 30, munis d'un mandat de perquisition.

«L'opération fait suite à une plainte reçue au mois d'avril 2012», avait indiqué l'agent Mark David, porte-parole de la police de Longueuil, sans toutefois vouloir en dire davantage.

Puisque l'enquête est toujours en cours, les autorités n'ont pas voulu dévoiler l'identité de la personne visée par cette perquisition, ni celle du plaignant dans le dossier.

La perquisition menée au domicile de l'ancien dur à cuire de la LNH serait ni plus ni moins qu'une étape dans l'enquête sur le conflit judiciaire opposant Laraque à son ancien partenaire d'affaires, Marc Filion.

En 2009, les deux hommes ont formé l'entreprise Super-Glide Canada pour distribuer des panneaux de glace synthétique produits par la compagnie Global Synthetic Ice.

Puis, en avril dernier, Georges Laraque aurait contacté la police de Montréal dans le but de déposer une plainte de fraude contre Marc Filion. Laraque accusait alors Filion d'avoir pigé dans les coffres de leur compagnie pour rembourser une dette personnelle au président de Global Synthetic Ice.

Marc Filion a ensuite répliqué en y allant d'une contre-poursuite contre Georges Laraque, qu'il accuse à son tour de l'avoir fraudé.

Avec la collaboration de Nicolas Lachance et de Maxime Deland


 
 

Incontournables