24 HEURES - Le mercredi 30 juillet 2014

Combat de Ginette Leblanc

Elle s'éteint avant la décision du tribunal

02/02/2013 13h53 

Ginette Leblanc
Photo Archives / Agence QMI

TROIS-RIVIÈRES - C'est samedi matin, vers 10 h, que Ginette Leblanc s'est éteinte, des suites d'un accident vasculaire cérébral. Atteinte de la sclérose latérale amyotrophique, la dame de Trois-Rivières se battait pour la légalisation de l'euthanasie.

Sa dernière entrevue, elle l'avait accordée à «L'Écho de Trois-Rivières» et à TVA Nouvelles, il y a deux semaines. Son état de santé se dégradait. Elle souhaitait quand même réagir au suicide assisté de David Audesse.

«Je comprends la situation du jeune homme parce que dans son cas, j'aurais sûrement agi de la même façon. Mais de façon illégale, ça m'agace un peu. Moi, je ne change pas d'idée, c'est ma décision», avait-elle lancé.

Ginette Leblanc était en attente d'une décision du tribunal en mars prochain pour son suicide assisté.

«C'était important, par respect pour ma fille, que je ne me suicide jamais à son insu. Je lui ai promis que je ne le ferais jamais, sauf que je lui ai dit que j'allais entreprendre des démarches pour ce qui est de l'euthanasie avec de l'aide médicale et de façon légale», avait-elle déclaré.

Son avocat réagit

«Je vais garder le souvenir d'une femme courageuse, déterminée, mais qui n'a pu terminer son combat judiciaire. Elle est morte dignement», a lancé Me René Duval, joint par téléphone.

«La semaine dernière, elle a fait un AVC et son état n'était pas réversible, a ajouté l'avocat. Je prévoyais d'aller à son chevet en fin de semaine pour signer de nouveaux documents, mais je n'ai pu me rendre à son chevet.»

Me Duval n'était pas en mesure de révéler les détails entourant les funérailles de Mme Leblanc.
Pour la suite des procédures judiciaires, l'avocat souligne que vu qu'elle est décédée, cela clôt son dossier.