24 HEURES - Le dimanche 23 novembre 2014

Lanaudière

Collision mortelle entre un train et un véhicule

09/01/2013 11h06 - Mise à jour 09/01/2013 14h22

Les circonstances du drame demeuraient encore inconnues.
Photo Denis Theriault / Agence QMI
NOTRE-DAME-DES-PRAIRIES - Une femme de 32 ans, Josianne Marion, et petit garçon de 2 ans, Jacob Lépine, sont morts, mercredi matin, lors d'une violente collision entre un train de passager et une voiture à Notre-Dame-des-Prairies, près de Joliette, dans la région de Lanaudière.

L'accident s'est produit un peu avant 10h à hauteur d'un passage à niveau situé sur le rang de la 2e Chaloupe.

Contre l'avis de la SQ, le conjoint des deux victimes s'est rendu sur les lieux de l'accident et s'est précipité en direction de ce qui restait de la voiture de sa conjointe. «Est-ce qu'elle est blessée?» s'est-il écrié avant d'apprendre la terrible nouvelle.

Les circonstances du drame demeuraient encore inconnues mercredi soir, mais la visibilité était réduite dans ce secteur en raison du brouillard, selon le sergent Gino Paré, de la SQ, au point où des fermetures de routes avaient été envisagées.

Le rang de la 2e Chaloupe a été interdit à la circulation pour la durée de l'enquête.

Le train, qui effectuait la liaison entre Montréal et Jonquière, avec une portion qui devait se rendre à Senneterre en Abitibi-Témiscamingue, est resté immobilisé pendant 3 h, selon la porte-parole de Via-Rail, Mylène Bélanger. Une vingtaine de passagers ont été conduits à leur destination en autobus.

«Une équipe a été dépêchée sur place pour prendre la relève du conducteur et du personnel qui se trouvait à bord du train», a-t-elle indiqué, précisant qu'il existait un programme de prise en charge des employés qui sont confrontés à ce genre d'accident, pour les aider et les soutenir psychologiquement.

«Cet événement absolument tragique nous rappelle qu'il y a du danger autour des voies ferrées et qu'un train ne peut pas ralentir rapidement», a commenté Mme Bélanger, qui estime que les usagers de la route doivent en tout temps rester prudents lorsqu'ils sont à hauteur d'un passage à niveau.

Puisqu'un train est impliqué, le Bureau de la sécurité des transports du Canada a dépêché une équipe sur le lieu de l'accident pour comprendre ce qui s'est passé. Il devra notamment déterminer si les feux de signalisation fonctionnaient au moment de l'accident.


 
 

Incontournables