24 HEURES - Le mercredi 23 avril 2014

Cour de l'Ontario

Le blocus de Sarnia doit être démantelé

03/01/2013 11h14 - Mise à jour 03/01/2013 16h59

Le blocus s'inscrivait dans le mouvement de protestation national «Idle No More» des Premières Nations contre le gouvernement fédéral.
Photo Paul Owen / Agence QMI
SARNIA, Ont. - Le transport ferroviaire a repris jeudi sur la voie ferrée du CN, à Sarnia en Ontario après que la Cour de l'Ontario eut décidé que le blocus de 13 jours devait prendre fin.

Les protestataires ont abandonné leurs barricades vers minuit mercredi soir.

Le CN a effectué le ménage sur les rails et les vérifications sécuritaires d'usage avant de relancer ses opérations vers 3 h du matin dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué le porte-parole du CN Jim Feeny.

Les manifestants ont toutefois juré de poursuivre la lutte même s'ils ont commencé à démanteler les barricades mercredi soir.

«Nous sommes des gens patients, mais là il est temps d'agir», a dit le chef de la Première Nation Aamjiwnaang, Chris Plain, à l'occasion d'une cérémonie de démantèlement tenue mercredi soir.

Le blocus s'inscrivait dans le mouvement de protestation national «Idle No More» des Premières Nations contre le gouvernement fédéral.

Le chef de la police de Sarnia, Phil Nelson, et son adjoint, Bob Farlow, ont pris part à la cérémonie de mercredi à l'invitation des protestataires. M. Nelson a dit qu'il s'agissait d'une résolution de conflit pacifique et basée sur le dialogue.

Le chef de police avait témoigné plus tôt en cour mercredi afin d'expliquer pourquoi le blocus a été toléré aussi longtemps.

Le juge John Desotti n'a donné aucun ordre, mais a demandé au porte-parole des manifestants, Ron Plain, de mettre fin au blocus rapidement.


 
 

Incontournables