24 HEURES - Le lundi 20 mai 2019

Conflit de travail

Menace de grève des paramédics la veille de Noël

11/12/2012 07h55 

Si cette grève se confirme, les transports jugés urgents seraient tout de même effectués.
Photo Archives

Excédés par un conflit de travail qui s'éternise depuis 2010, environ 2500 techniciens ambulanciers de la province menacent de déclencher une grève générale illimitée le 24 décembre, si aucun accord n'est conclu d'ici là.

Dans un avis de convocation envoyé aux médias tôt mardi matin, la Confédération des syndicats nationaux (CSN) affirme qu'elle annoncera, sur le coup de 10 h 30, que des paramédics sans contrat de travail depuis mars 2010 mettront «en branle [des] moyens de pression, dont celui de la grève générale illimitée».

Selon ce qu'ont rapporté certains médias, mardi, cette grève pourrait être déclenchée la veille de Noël, soit le 24 décembre.

C'est effectivement l'une des dates envisagées, selon ce que François Forget, responsable des communications à la CSN, a affirmé lors d'un court entretien téléphonique, tôt en matinée
«Oui, mais vous pourrez avoir de plus amples informations en venant au point de presse que nous tenons ce matin», a-t-il brièvement répondu, refusant d'en dire plus.

Dany Lacasse, vice-président du secteur privé à la Fédération de la santé et sécurité (FSSS-CSN) sera flanqué de Jean Gagnon, responsable du secteur préhospitalier (FSSS-CSN) et de trois paramédics faisant partie du comité de négociations.

Si cette grève se confirme, les transports jugés urgents seraient tout de même effectués, en vertu de la Loi sur les services essentiels.

La dernière offre qui a été déposée sur la table prévoyait des augmentations salariales équivalentes à celles des employés de la fonction publique et parapublique.

Elle a été rejetée à 71 % par les techniciens ambulanciers membres de la CSN, en juillet dernier.

 
 

Incontournables