24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Selon un livre

La souveraineté permettrait d'économiser des milliards

11/05/2012 17h23 

Stéphane Gobeil répond avec cet essai aux tenants du fédéralisme qui affirment que la situation financière d’un Québec souverain serait intenable.
© Courtoisie
MONTRÉAL – La souveraineté permettrait aux Québécois d'économiser des milliards de dollars, selon un ouvrage de Stéphane Gobeil, conseiller au cabinet de la chef péquiste Pauline Marois.

L'auteur, qui a également notamment occupé le poste de directeur du service de recherche du Bloc québécois, vient tout juste de publier Un gouvernement de trop, un essai faisant état du «gonflement ahurissant de la bureaucratie fédérale depuis 15 ans».

M. Gobeil répond avec cet essai aux tenants du fédéralisme qui affirment que la situation financière d'un Québec souverain serait intenable.

C'est en épluchant les Comptes publics du Canada que l'auteur a établi qu'«en abolissant les très nombreux chevauchements et doublons administratifs entre les deux ordres de gouvernement, la souveraineté permettrait au Québec de faire des économies de plusieurs milliards de dollars», a précisé VLB éditeur, qui publie cet ouvrage.

Il a aussi mentionné «les innombrables programmes dont le Québec ne tire aucun bénéfice».

«Stéphane Gobeil fait avec ce livre une contribution essentielle [au débat sur les coûts et les économies à attendre de la souveraineté du Québec]. Toutes les interventions qui suivront – y compris contradictoires – devront être à la hauteur du travail de mise en lumière qu'il a accompli», écrit le chroniqueur proche du PQ Jean-François Lisée dans la préface du livre.

L'essai Un gouvernement de trop est disponible en librairie. Des extraits sont accessibles ici.

 
 

Incontournables