24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Consultations à venir pour les alentours du campus Outremont

01/05/2012 17h57 - Mise à jour 02/05/2012 08h56

Richard Deschamps.
Photo: Emmanuel Delacour
Malgré les consultations publiques à venir au sujet des alentours de l'ancienne gare de triage d'Outremont, le développement immobilier suivra son cours dans le secteur.

C'est ce qu'affirme le vice-président du comité exécutif et responsable du développement économique à la Ville, Richard Deschamps, alors qu'il annonçait le début d'un programme d'activités participatives pour les citoyens, mardi.

« On accuse souvent l'administration de Montréal de faire preuve d'immobilisme, mais ce n'est pas le cas ici. Au contraire, nous assurerons que le développement immobilier, qui représente des investissements importants pour la ville et ses citoyens, continuera pendant les six mois que dureront le forum citoyen et les consultations publiques qui s'en suivront », soutient M. Deschamps.

Avant de passer le flambeau à l'Office de Consultation Publique de Montréal (OCPM) l'hiver prochain, M. Deschamps veut tenir un forum citoyen à qui établira les enjeux qui devraient être priorisés lors des discussions.

« Du 12 au 18 mai, nous ferons la tournée des quartiers avoisinants le site Outremont afin d'aller chercher auprès de citoyens de façon informelle leur connaissance du milieu », explique M. Deschamps.

Par la suite, des ateliers seront organisés en mai et octobre pour les diverses parties prenantes (groupes sociaux, développeurs immobiliers, commerçants), afin de formuler les scénarios qui guideront les consultations publiques.

De nombreuses inquiétudes

Le site de l'ancienne gare de triage d'Outremont a été acquis par l'Université de Montréal (UdeM) en 2006.

Son projet d'y construire un nouveau campus a été approuvé par la Ville en 2011. Le site étant adjacent à quatre arrondissements et à la Ville de Mont-Royal, de nombreuses inquiétudes se font entendre quant au développement qui découlera de la transformation du secteur.

Les organismes communautaires du quartier de Parc-Extension craignent que le développement immobilier à outrance n'augmente la valeur des terrains, empêchant ainsi la construction de logements sociaux et abordables.

« Nous saluons la volonté de la Ville à inciter la participation citoyenne, mais nous craignons que les consultations ne soient caduques si les nombreuses transactions immobilières perdurent », souligne Martin Blanchard porte-parole de la Coalition Marconi-Beaumont.

Selon ce dernier, un moratoire devrait être imposé sur le zonage dans le secteur pendant la période des consultations.

emmanuel.delacour@24-heures.ca

 
 

Incontournables