24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Square Victoria

Démantèlement d'abris fixes à Occupons Montréal

18/11/2011 14h34 - Mise à jour 18/11/2011 17h53

Les autorités ont précisé qu'il ne s'agissait pas d'une éviction.
© Agence QMI / Archives

MONTRÉAL - Des pompiers et des cols bleus de la Ville de Montréal ont commencé vendredi après-midi à démanteler certains des abris fixes d'Occupons Montréal, au square Victoria.

Les autorités ont précisé qu'il ne s'agissait pas d'une éviction.

Pour des questions de sécurité, la Ville avait toutefois demandé aux indignés, le 8 novembre dernier, de se départir des structures permanentes faites de bois. L'administration de Gérald Tremblay avait expliqué que ces installations présentaient des risques d'incendie.

Amorcé en début d'après-midi, le démantèlement s’est déroulé dans le calme. Plusieurs indignés collaboraient même avec les services d'urgence et semblaient avoir décidé de se plier aux recommandations de la Ville pour ménager la tolérance de l'administration municipale à leur égard.

«On savait que ces abris devaient partir. Quant à moi, s’ils peuvent terminer le travail aujourd’hui, ce sera tant mieux», a d’ailleurs affirmé Philippe, un des occupants.

Par contre, certains d'entre eux jugeaient qu'ils ont été bernés et clamaient qu'on leur avait dit que leurs structures ne présentaient pas de danger. En guise de protestation, un groupe de personnes a même soulevé un des abris pour le transporter de l'autre bord de la rue, afin de démontrer qu'il n'était pas «permanent».

Au total, 18 installations devront être mises à terre d’ici dimanche, date limite que la Ville avait imposée aux occupants du campement pour compléter le démantèlement des abris fixes.

Afin d’affronter les chutes de température, les indignés devaient recevoir en fin d’après-midi sept tentes militaires, adaptées aux conditions hivernales, pouvant accueillir de huit à dix personnes chacune.

 
 

Incontournables