24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Saisie du MAPAQ

Les propriétaires des chiens sous le choc

17/09/2011 20h05 

«Les chiens ne manquaient de rien, a lancé en sanglot une autre copropriétaire, Charline Labombard.
© Photo Courtoisie

À lire aussi

CLARENDON - Les propriétaires du centre d'élevage pour chiens Paws ''R'' Us à Clarendon en Outaouais ne comprennent pas pourquoi ils ont été victimes d'une importante saisie animale samedi.

«Ce n'est pas un sauvetage animalier, c'est un vol», s'est exclamée une des copropriétaires, Nicole Labombard, visiblement sous le choc lorsque l'agence QMI s'est présentée à la résidence familiale samedi.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) a effectué la saisie de 527 bêtes et il s’agit de la plus importante saisie de chiens de l'histoire canadienne.

Une visite rapide d'un enclos à chien suffisait, samedi, pour constater la malpropreté dans laquelle se trouvaient les animaux. La Humane Society International, qui assiste le MAPAQ dans cette importante opération est catégorique: «Les chiens vivaient dans les pires conditions que notre équipe de sauvetage n'a jamais vues», a laissé tombé la directrice de l'organisme Rebecca Aldworth.

«Les chiens ne manquaient de rien, a lancé en sanglot une autre copropriétaire, Charline Labombard. Il y avait un système de nutrition automatique et les chiens étaient abreuvés à l'aide d'un abreuvoir automatisé.»

«Nous ne sommes pas de mauvais propriétaires. La preuve: c'est nous qui vous avons contacté pour que vous visitiez les lieux», a enchaîné Nicole Labombard.

Au passage de l'agence QMI à l'intérieur de la résidence, une forte odeur d'excréments était perceptible. Plusieurs insectes étaient aussi visibles alors que se trouvaient plusieurs enfants, dont un bambin âgé d’à peine quelques mois.

Inspection vendredi

Cette importante opération a débuté vendredi lorsque des inspecteurs du MAPAQ se sont présentés sur lieux pour une inspection de routine. C'est à ce moment qu'ils ont ordonné la perquisition des animaux.

«Ils ont même pris nos propres chiens domestiques», a regretté Nicole Labombard.

Le centre d'élevage pour chiens opérait depuis une quinzaine d'années. La compagnie était déjà dans la mire du MAPAQ alors que la famille confirme avoir déjà reçu des amendes pour diverses infractions au fil des ans. C'est cependant la première fois que l'entreprise Paws ''R'' Us est la cible d'une saisie animale.

La famille unilingue anglaise déplore la façon de faire des autorités.

«Ils nous ont présenté un mandat en français que nous n'étions même pas capables de lire», a ajouté Nicole Labombard.

Un registre des ventes

Les propriétaires conservaient l'historique des ventes à l'intérieur d'un registre où les acheteurs pouvaient également laisser leurs commentaires.

«Les chiots sont magnifiques. Ils sont tout simplement adorables, ne lâchez pas votre bon travail», peut-on y lire.

Il s'agit d'un dur coup pour cette famille, qui vendait les chiens entre 300 et 500 $, d'autant plus que la vente de chiens était leur seul gagne-pain.

Les propriétaires songent à faire appel à un avocat dès lundi. Entre-temps, les chiens ont été examinés par une équipe de vétérinaires et ont été transportés dans un refuge temporaire.

C'est un juge qui déterminera si des accusations seront déposées contre les propriétaires.

 
 

Incontournables