24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Remplacement temporaire de Jack Layton

Nycole Turmel accepte d'assurer l'intérim

27/07/2011 11h09 - Mise à jour 27/07/2011 13h04

Jack Layton, lors de son annonce le 25 juillet 2011.
Photo: Agence QMI
OTTAWA -La député néo-démocrate Nycole Turmel a accepté mercredi d’assurer l’intérim du poste de chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), comme l’avait suggéré Jack Layton lundi, lors de l’annonce publique de son nouveau cancer.

« Nous avons un caucus très fort, très uni », a affirmé Mme Turmel à l’issue de la rencontre d’urgence qu’a tenue la centaine de députés du NPD, mercredi matin, à Ottawa.

M. Layton a d’ailleurs participé à cette rencontre en s’adressant à tout son caucus par téléphone pour la première fois depuis qu’il a annoncé publiquement son combat contre un nouveau cancer. Il devait alors leur faire part du choix de son remplaçant durant son absence. M. Layton avait déjà indiqué qu’il souhaitait que ce soit la députée Nycole Turmel qui tienne les rênes dans l’intervalle.

Le président du NPD, Brian Topp, a indiqué lors d’un point de presse qu’il s’était entretenu plus tôt au téléphone avec M. Layton et que celui-ci avait une « voix forte ». Le chef du NPD était apparu amaigri et la voix affaiblie lorsqu’il a fait l’annonce de son cancer, lundi.

« Il est de très bonne humeur ce matin (mercredi), sa voix était très forte. Il m’a demandé de dire à tous les milliers de personnes qui lui ont envoyé des messages dans les deux jours qui viennent juste de passer qu’il a reçu beaucoup de force des appuis qu’il a reçus des milliers de Canadiens et Canadiennes », a dit M. Topp.

Cette rencontre inattendue au milieu de l’été était visiblement douloureuse pour plusieurs députés, chagrinés de voir leur chef qui doit mener un autre combat contre la maladie. Plusieurs élus ont refusé de s’adresser aux médias, d’autres ont offert quelques commentaires.

« Je suis attristé, au-delà du fait que c’est mon chef de parti, c’est un ami aussi, alors quand on voit un ami comme cela, c’est triste », s’est contenté de dire le député néo-démocrate d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Roméo Saganash.

Joe Comartin, député néo-démocrate aguerri de l’Ontario, a appris la triste nouvelle en début de semaine, alors qu’il se trouvait à Londres, au Royaume-Uni.

« Nous sommes très tristes de voir qu’il doive faire face à cette bataille », a-t-il dit.

M. Comartin a indiqué que le caucus fera tout son possible pour appuyer la recommandation de M. Layton de nommer Mme Turmel comme chef intérimaire. Il a indiqué que l’heure était à se serrer les coudes pour préparer la session parlementaire qui reprendra à l’automne.

« C’est ce qu’il veut que nous fassions et c’est ce que notre caucus fera », a-t-il dit.

 
 

Incontournables