24 HEURES - Le lundi 20 mai 2019

Mort de Katherine Beaulieu

Un an et toujours pas de procès

03/06/2011 13h22 - Mise à jour 03/06/2011 18h16

Katherine Beaulieu est morte dans un accident de la route à 21 ans.
Photo de courtoisie
Il y a un peu plus d’un an, Lise Lebel perdait ce qu’elle avait de plus précieux au monde : sa fille unique, Katherine, décédée dans une collision impliquant une conductrice en état d’ébriété. Un an plus tard, le procès tarde toujours.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la mère n’entretient aucune animosité envers la femme impliquée dans la mort de sa fille qui avait 21 ans, pas plus qu’elle n’en éprouve envers la justice québécoise.

« Notre système est débordé », concède-t-elle à propos de la justice québécoise, et « je n’ai pas développé de haine envers cette personne-là », en parlant de la conductrice.

Mme Lebel a d’ailleurs fait du travail sur soi une véritable lutte au quotidien depuis la date fatidique. « Tu te lèves le matin en te disant que ça ne sert à rien de détester, et on se couche le soir en se répétant la même chose. »

Récemment, elle a donné sept conférences visant à responsabiliser les jeunes du secondaire au danger de mélanger alcool et volant.

Les délais dans l’achèvement du procès ne sont pas sans rappeler le cas de Bianca Leduc, morte dans des circonstances similaires. Décédée en 2007, l’accusé, Brandon Pardi, n’a toujours pas reçu sa sentence.

Elle a bon espoir que le procès ait lieu en 2012.

Des éthylomètres

Malgré son attitude sereine compte tenu des circonstances, Mme Lebel ne s’empêche pas de formuler quelques critiques envers la machine gouvernementale.

Elles ne comprend pas pourquoi certains véhicules ne sont pas équipés d’un éthylomètre ou de limiteur de vitesse. « On dit pourtant que c’est facile à faire », se désole-t-elle.

Notons que Lise Lebel a mis sur pied la Fondation Katherine Beaulieu dont les fonds récolté sont dédié exclusivement à la sensibilisation des dangers face à l’alcool et les stupéfiants au volant.

etienne.laberge@24-heures.ca

 
 

Incontournables