24 HEURES - Le vendredi 14 juin 2019

Développement de la plateforme jeunes du Bloc Québécois

« L’indépendance ne peut pas se faire sans les jeunes »

15/04/2011 16h52 

Le président du Forum jeunesse du Bloc Québécois, Simon-Pierre Savard-Tremblay, a dévoilé la plateforme jeunes de son parti, vendredi.
Photo : Joël Lemay / 24 heures
Alors que les dernières élections fédérales ont affiché de faibles taux de participation chez les jeunes, le Bloc Québécois a dévoilé, vendredi matin, son programme visant principalement les électeurs de moins de 30 ans.

« L’indépendance ne peut pas se gagner sans les jeunes », a confié Simon-Pierre Savard-Tremblay, président du Forum jeunesse du Bloc Québécois, à l’issue de la conférence de presse exposant la plateforme jeunes du Bloc.

Selon les estimations d’Élections Canada, en 2008, plus de la moitié des 25-34 ans ont boudé les urnes. Du côté des 18-24 ans, seulement 37,4 % ont pris le chemin des isoloirs.

« Un de nos objectifs est de représenter notre parti auprès des jeunes. Et ce vote, il faut aller le chercher par la diffusion de nos idées. L’offre doit correspondre à la demande », a-t-il déclaré.

D’après lui, au Québec, les jeunes s’identifient davantage à la nation québécoise qu’à la nation canadienne. « Ils sont avant tout Québécois et fiers de l’être », a-t-il poursuivi, indiquant que parmi les quatre chefs, seul Gilles Duceppe connaissait leurs enjeux et pouvait représenter leur nation.

Quelques mesures de la plateforme jeunes

Dévoilé par plusieurs candidats bloquistes, le programme du BQ souhaite notamment donner un coup de pouce aux jeunes qui veulent s’établir en région par le biais d’un « projet de loi proposant d’offrir aux nouveaux diplômés s’installant dans les régions, un crédit d’impôt pouvant atteindre 8 000 $ sur une période de trois ans », a annoncé Nicolas Dufour, candidat dans Repentigny.

« Nous voulons aussi une réforme du régime d’assurance-emploi dont les critères trop rigides excluent les trois quarts des jeunes du Québec », a ajouté Thierry St-Cyr, candidat dans Jeanne-Le Ber, précisant que des programmes d’habitation et d’itinérance devraient également être mis en place.

Expliquant que les jeunes seront ceux et celles qui vivront le plus longtemps avec les conséquences des dérèglements climatiques, Élise Daoust, candidate dans Outremont, a de son côté demandé un soutien au développement des énergies vertes. « Nous exigeons que le gouvernement fédéral cesse d’être un saboteur lors des négociations internationales sur la lutte aux gaz à effet de serre ».

« Nous voulons faire du Québec un pays, et quand les jeunes seront à la tête de ce pays, nous voulons qu’ils aient autre chose que les miettes que le Fédéral nous laisse », a conclu Simon-Pierre Savard-Tremblay.

melanie.colleu@24-heures.ca

 
 

Incontournables