24 HEURES - Le samedi 18 novembre 2017

Essence, Montréal paie trop cher

22/12/2010 17h50 

D'après la CAA-Québec, Québec et Montréal doivent se résigner à payer le fort prix.
Photo : Sébastien St-Jean
Après avoir dénoncé que les automobilistes de Québec payaient leur essence beaucoup trop cher, CAA-Québec fait également le constat que les automobilistes montréalais déboursent également plus qu’ils ne le devraient à la pompe.

Selon CAA-Québec, la marge au détail moyenne de l’essence à Québec s’est maintenue à près de 8 cents/litre depuis le 10 novembre, alors que la marge moyenne provinciale calculée par la Régie de l’énergie s’établit à 5,1 cent/litre pour les 52 dernières semaines, soit pratiquement 3 cents de moins que celle qui prévaut à Québec depuis 40 jours maintenant.

De leur côté, les automobilistes montréalais ont dû composer depuis le 10 novembre avec une marge au détail fluctuante, mais qui s’établit en moyenne à 5,7 cent/litre, tandis qu’à Sherbrooke, le prix de l’essence n’a pas bougé depuis le 8 octobre, en se maintenant nettement en deçà de la moyenne, soit à 2,5 cent/litre.

« On peut légitimement se demander qui est-ce qui s’en met plein les poches ? S’il y avait plus de transparence de la part des pétrolières, peut-être pourrions-nous en savoir un peu plus, mais pas de preuves, pas d’accusation », déplore Cédric Essiminy, relationniste pour CAA-Québec.

La levée de drapeau de CAA-Québec s’explique entre autres par le fait que « même lorsque le coût d’acquisition tend vers le bas, le prix à la pompe, lui, ne suit pas la même tendance ».

« Le problème, c’est qu’on a une marge au détail qui est beaucoup trop élevé. C’est donc dire que si on vous vend l’essence à 8 cents/litre alors que les coûts d’exploitation et les frais affairant n’ont pratiquement pas changés, c’est simplement qu’on veut une marge bénéficiaire plus grande, et ce, au détriment des automobilistes », explique M. Essiminy.

CAA-Québec rappelle aux automobilistes qu’il est possible de s’informer via Info-essence, à l’adresse hôte de l’organisme, afin de situer dans une plus juste perspective le prix quotidien de l’essence qui prévaut dans les différentes régions du Québec.

 
 

Incontournables