24 HEURES - Le jeudi 2 octobre 2014

Messe en l’honneur du frère André

Célébration d’envergure au Stade olympique

30/10/2010 20h42 

Tout près de 50 000 pèlerins étaient réunis lors de la grand-messe en l’honneur du frère André au Stade olympique samedi.
Photo: Agence QMI
Le frère André devenu saint le 17 octobre aura rassemblé, une fois de plus, tout près de 50 000 pèlerins lors de la grand-messe en l’honneur du religieux au Stade olympique samedi.

Les cloches se sont fait entendre sur le coup de 14 heures, juste avant la longue procession d’entrée où les membres du clergé, des jeunes et des personnes à mobilité réduite ont pris place sur le parterre du Stade.

De nombreux pèlerins ont brandi un foulard blanc sur des chants solennels en guise de célébration pour la récente canonisation du frère André.

« C’est un moment unique que nous vivons. Le frère André en a fait beaucoup pour les gens, et le rassemblement prouve qu’il y a encore beaucoup de reconnaissance aujourd’hui », affirme avec joie Diane Guévin, une Montréalaise âgée de 56 ans.

« J’ai toujours eu la foi, mes parents me parlaient souvent du frère André. Je réalise l’impact qu’il a eu sur les gens… c’est impressionnant », témoigne Jules Breton, âgé de 28 ans qui est venu de Sept-Îles pour l’occasion.

Il était particulier d’entendre les claquements des bancs à chaque fois que l’auditoire se levait lors de l’homélie du Cardinal Jean-Claude Turcotte.

« Le frère André vient d’être reconnu comme un saint de l’Église universelle », « il est très grand, et il est chez nous », a-t-il déclaré, suscitant les applaudissements massifs du public.

Chantal Pary a fait un retour dans le temps en interprétant une chanson qui était dédiée à ce nouveau héros du peuple en 1982, le miracle sur la montagne, accompagnée des Petits Chanteurs du mont Royal.

Au moment de la communion, 500 prêtres se sont placés aux quatre coins du Stade, accueillant des files de gens, pour donner l’Eucharistie en seulement 15 minutes.

Un exemple pour le Québec et le Canada

Plusieurs dignitaires se sont présentés à la cérémonie en l’honneur du nouveau saint frère André, dont les premiers ministres du Québec et du Canada, Jean Charest et Stephen Harper.

«Les québécois se retrouvaient en lui. On n’est pas très nombreux et il a fallu se battre. Un peuple qui malgré l’adversité a réussi à de grandes choses », a déclaré M. Charest.

« Contrairement à ce que certains pensent, ça n’a pas été oublié. Nous avons su reconnaître les gens qui savent se battre pour le Québec. Le frère André incarne cette histoire », ajoute-t-il.

« Il a consacré sa vie aux plus démunis. L’oratoire St-Joseph, qui est l’un des sites les plus visités au Québec, symbolise la dévotion et témoigne de sa grande détermination », souligne M. Harper.

Le maire de Montréal, Gérald Tremblay, s’est également prononcé sur la contribution du frère André, qui pourrait être à l’origine d’un nouveau tourisme religieux.

« Il y a deux millions de personnes qui visitent l’oratoire et il va y en avoir beaucoup plus. Je suis convaincue qu’on peut faire venir beaucoup plus de visiteurs. C’est une reconnaissance pour les communautés religieuses qui ont façonné la métropole du Québec », indique-t-il.

Galerie photos

 
 

Incontournables