24 HEURES - Le samedi 23 septembre 2017

Dix ans pour rembourser la dette des JO

02/03/2010 20h18 

Vancouver pourrait prendre dix ans à rembourser la dette occasionnée par les Jeux olympiques.
Photo d'archives
Le maire de Vancouver souhaite que la ville rembourse la facture des Jeux olympiques d’hiver dans deux ou trois ans, mais il admet que cela pourrait prendre une décennie.

Les citoyens de la région de Vancouver doivent payer un montant supplémentaire de 30 millions $ en raison des frais d’exploitation a indiqué le maire Gregor Robertson lors d’une escale à Toronto, alors qu’il était en route vers Ottawa pour allumer, mardi, la flamme des Jeux paralympiques.

Les Jeux auront eu un impact relativement faible sur le budget municipal puisque les gouvernements fédéral et provincial ont décidé d’absorber la majeure partie des coûts.

Ottawa contribuera à hauteur de 1,2 milliard $, alors que la facture estimée est de 1,75 milliard $ selon les plus récentes prévisions.

Los Angeles est largement considérée comme la première ville qui a dégagé un bénéfice après avoir accueilli les Jeux en 1984. La ville de Sydney en Australie a presque réussi à payer toutes ses dépenses dix ans après avoir accueilli le monde en 2000. Et qui peut oublier qu’il a fallu 30 ans à la ville de Montréal avant de payer les Jeux de 1976?

Selon le maire Robertson, un scénario échelonné sur dix ans ne semble pas si mal si on considère la situation difficile dans laquelle se trouvait la ville il y a un an, lorsqu’on ne trouvait plus de financement pour la construction du village des athlètes.

La ville a été obligée de refinancer le projet estimé à 969 millions $ et le maire Robertson espère que le village des athlètes, considéré comme le quartier le plus vert au monde, pourra se rembourser maintenant que les Jeux sont terminés et que les logements seront en vente dans un avenir rapproché.

La ville a également réalisé des investissements de l'ordre de 500 millions $ pour les routes et les infrastructures. «Le résultat net devrait être positif, mais cela prendra du temps pour l’évaluer», de dire le maire.

La ville connaîtra une croissance économique de 4,5 % cette année grâce aux Jeux, selon les estimations du Conference Board du Canada.

 
 

Incontournables