24 HEURES - Le dimanche 20 août 2017

Réaménagement de Bonaventure

700 propriétaires « unanimement contre » le corridor Dalhousie

12/01/2010 22h05 

Le corridor Dalhousie est la composante la plus controversée de la phase 1 du projet de réaménagement de l’autoroute Bonaventure, qui vise entre autres à rabaisser l’autoroute à partir de la rue Brennan et à rendre le secteur propice au développement commercial.
Photo: Collaboration spéciale
Sept-cent propriétaires de condos qui habiteront le quartier Griffintown d’ici 2011 dénoncent vigoureusement le projet de construction du corridor d’autobus Dalhousie, qui fera passer 1400 autobus par jour sous leurs fenêtres.

Établis au complexe Lowney, à l’angle des rues Notre-Dame et De l’Inspecteur, ils craignent que la concentration des poids lourds sur une artère dédiée ne compromette sérieusement leur qualité de vie.

« Pour les résidents, ce corridor d’autobus est unanimement inacceptable », résume Steeve Lemay, représentant du syndicat des copropriétaires du Lowney, un regroupement de 700 condominiums construits depuis 2004 et qui seront tous habités dans deux ans.

« Concentrer les autobus à cet endroit aura une incidence négative substantielle sur la valeur des propriétés », craint-il en outre, affirmant ne pas avoir été consultés par la Société du Havre de Montréal (SHM), maître d’œuvre du projet.

Opposition en bloc

Dans les faits, les résidents du Lowney ont obtenu deux rencontres avec les représentants de la SHM les 30 janvier et 7 juillets dernier, mais ils les qualifient de « simples rencontres d’information » et non d’ « échanges dans le but d’obtenir un avis ».

Le corridor Dalhousie est la composante la plus controversée de la phase 1 du projet de réaménagement de l’autoroute Bonaventure, qui vise entre autres à rabaisser l’autoroute à partir de la rue Brennan et à rendre le secteur propice au développement commercial.

Mardi soir, la plupart des mémoires présentés devant l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM), qui se penche sur le projet, étaient opposés au corridor d’autobus.

Sami Hakim, un résident du secteur, croit pour sa part que les avis des résidents « ne seront pas entendus, puisque le projet est à l’étape des plans et devis depuis 10 mois déjà ».

Pas encore définitif

Ces revendications ont « piqué la curiosité » de Isabelle Hudon, présidente du conseil d’administration de la SHM, visiblement agacée par plusieurs commentaires en opposition au projet.

« Certaines des déclarations que j’ai entendues ce soir sont un peu gratuites. Quand j’entends que le projet est déjà à l’étape des plans et devis, je peux vous assurer que ce n’est pas vrai », a-t-elle affirmé en entrevue à 24H.

Mercredi soir, à la deuxième des quatre soirées d’audition des mémoires, Richard Bergeron, le chef du parti d’opposition Projet Montréal et membre du Comité exécutif à l’hôtel de ville, viendra s’opposer en bloc au projet présenté et affirmer que les prévisions de développement de la SHM sont irréalistes.

jeanlouis.fortin@24-heures.ca

 
 

Incontournables